Clôture de la session ordinaire au FPC : le PCA Emmany Ngoy Dioko à la manœuvre pour l’implémentation des nouvelles politiques en vue de redresser de l’établissement !

Partager

Revoir les textes régissant le fonctionnement administratif de l’établissement afin de rectifier le tir et prendre des mesures adaptées. Tel était l’objectif primordial de la réunion du conseil d’administration du Fonds de promotion culturelle, tenue le mercredi 22 mai 2024 à Kinshasa, sous l’autorité du président du conseil d’administration, le docteur Emmany Ngoy Dioko.

Cette réunion qui marque la fin de la session ordinaire de cette année en cours, était plus qu’importante et déterminante pour l’avenir du FPC.

Pour le bien-être de l’établissement, particulièrement celui des agents et cadres du FPC, le conseil d’administration a passé en revue avec minutie quelques points essentiels. Du cadre organique en passant par la question de la révision du statut jusqu’au plan d’action opérationnel pour l’année 2024.

« Nous venons de terminer la session ordinaire où nous venons de traiter tous les textes du FPC, nous avons revisité le cadre organique, et nous avons aussi revisité le statut, et maintenant nous avons un plan d’action opérationnel pour 2024», a déclaré le PCA Emmany Ngoy Dioko.

Après cette adoption, le conseil prévoit de remettre à l’autorité de tutelle toutes les propositions pour approbation, avant la mise en application au sein de l’établissement, précise le PCA.

Revenant sur ce qui reste à faire, le PCA a souligné que le rôle du conseil d’administration est de définir la politique administrative. Selon lui, « c’est ce que nous avons fait et la direction générale va se mettre à l’exécution de tout ce que nous avons défini pour qu’il y ait un bon contrôle. Il faut une gestion orthodoxe, basée sur les résultats pour le bien être de l’établissement».

Redressement du FPC, amélioration des conditions de vie des agents et cadres ; le credo d’Emany Ngoy Dioko !

« On se bat pour l’amélioration des conditions, le FPC est un établissement où il faut bien mobiliséler et lorsque nous augmentons la mobilisation des recettes, c’est comme ça que les agents vont être bien payés. C’est ça notre combat de tous les jours. Ainsi avec les stratégies que nous venons de définir, nous sommes sûrs et certains que si l’exécution ou l’application est faite de manière orthodoxe, tout le monde va se retrouver, les agents comme les cadres, et pourquoi pas assurer la promotion de la culture qui est notre mission centrale», a conclu le PCA.

Avec La Céllule de communication/PCA FPC

Articles similaires

RDC-Crise sécuritaire dans l’Est : Roland Ngoie appelle à la mobilisation derrière Félix Tshisekedi...

RDC-Crise sécuritaire dans l'Est : Roland Ngoie appelle à la mobilisation derrière Félix Tshisekedi pour faire barrage à Kagame

RDC : lancement officiel de la 8ème édition du festival du film européen

La grande halle de l’Institut français de Kinshasa a accueilli, samedi 1 juin 2024,...

CNSSAP-Gestion ressources humaines : après vérification de conformité, l’IGF valide la paie des mois...

Le système de contrôle interne des ressources humaines de la CNSSAP est bien satisfaisant. L'IGF a, après contrôle de conformité, validé la paie des mois d'avril et mai 2024 de tous les agents dans leur statut actuel et ce, sans exception.