Les Asbl belges Isee you (ISY) Belgian entreprenoires et Afreekam honorent la mémoire de Kimpa Vita

Partager

318 ans après le décès tragique de Kimpa Vita, les Asbl belges Isee you (ISY) Belgian entreprenoires et Afreekam ont organisé, hier mardi 2 juillet 2024, au centre Wallonie-Bruxelles de Kinshasa, une double événement à savoir : l’exposition « Kimpa Vita » et ses héritières et une conférence à feu. 

Ces deux événements s’inscrivent dans le cadre d’un projet international portant sur la visibilisation des femmes africaines dans la culture, l’histoire et l’espace public.

Avant l’intervention du délégué général de Wallonie-Bruxelles en RDC, David Thonon, Ytal Yambo, fondatrice de la plateforme Afreekam, a indiqué que ce projet vise à honorer la mémoire de Kimpa Vita et son rôle dans la résistance contre l’oppression coloniale, ainsi que de promouvoir la diversité et conclusion dans l’espace public en représentant une figure emblématique aux origines africaines mais aux valeurs universelles.

Ce grand rendez-vous a commencé avec l’exposition Kimpa Vita et ses héritières. Cette exposition alliant peinture, photographie, illustration digitale et valorisation de l’entrepreneuriat féminin a mis à l’honneur 12 femmes inspirantes, maîtresses de leur destin et dignes héritières de Kimpa Vita.

En outre, cette exposition itinérante a commencé, d’abord, au pays national de celle qu’on a surnommée « Jeanne d’Arc africaine » et se poursuivra à Charleroi, où une statue sera érigée en son honneur et un parc sera renommé à son nom. Son histoire résonne particulièrement en Belgique, pays marqué par un passé colonial, et profonde sur les problématiques actuelles de répartition et de mémoire.

Par ailleurs, Ital Yambo, Noushika Lusett Teixeira, colonel Nenette Mukembe, Myra Dunoyer, Itela Mobila Kimpa Vita ont, toutes, animé animé une conférence axée sur le thème réinventer la place des femmes africaines : défis culturels et sociaux.

Parlant, toutes, une même langue, elles ont indiqué que les principaux défis incluent la reconnaissance et la réhabilitation de l’histoire et des contributions des femmes africaines.

A les en croire , il est crucial d’éduquer toutes les générations sur l’importance de l’égalité des genres et de la diversité à travers des initiatives pédagogiques ciblées. Par ailleurs, elles ont encouragé une participation active des communautés pour une transformation sociale soutenue, utilisant l’art et la culture comme moyens pour explorer et représenter les futurs envisagés, tout en sensibilisant le public à ces thématiques.

Brève histoire de Kimpa Vita

Née en 1684 dans la famille de la noblesse Kongo, Kimpa Vita (également connue sous le nom de Dona Beatriz) était une prophétesse qui lutta pour la réunification du royaume Kongo. Résistante contre la colonisation portugaise, elle a joué un rôle crucial dans la lutte anti-esclavagiste.

Initié au sein de la société secrète dite « Kimpasi », regroupant des intermédiaires entre les hommes et le nombre des esprits avec pour mission de délivrer le monde des forces du mal. Kimpa Vita dit recevoir des révélations du royaume si ce dernier n’est pas réunifié.

Elle se montre hostile aux missionnaires européens et mobilise des actions de luttes et de résistance à l’égard des envahisseurs.

Son succès grandissant, elle finit par se faire arrêter et condamner au bûcher en 1706 après un procès en hérésie. Elle fut brûlée vive sur un bûcher le 2 juillet 1706.

La Rédaction

Articles similaires

Musique Folklorique: l’artiste  Comette Nkanga lance son album « Bunda tika kolela » pour ce mercredi...

Les amoureux de la musique folklorique seront égayés ce mercredi 12 juin 2024 au village Chez Temba, à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo. L'artiste Comette Nkanga, musicien renommé de la musique folklorique, va officiellement lancer son album "Bunda tika kolela (bats-toi, cesse de pleurer)". Une grande nouvelle pour tous ses fanatiques du monde entier et surtout  ceux de l'espace Grand Équateur.

Clôture de la session ordinaire au FPC : le PCA Emmany Ngoy Dioko à...

Revoir les textes régissant le fonctionnement administratif de l'établissement afin de rectifier le tir et prendre des mesures adaptées. Tel était l'objectif primordial de la réunion du conseil d'administration du Fonds de promotion culturelle, tenue le mercredi 22 mai 2024 à Kinshasa, sous l'autorité du président du conseil d'administration, le docteur Emmany Ngoy Dioko.

Culture : le Royaume Lunda, un véritable socle africain !

le Royaume Lunda, un véritable socle africain !