UDPS : faux, le sénateur Jonas Kalambayi n’est ni intéressé par le poste de chargé des missions de la ministre de l’éducation nationale, ni impliqué dans la composition de son cabinet (mise au point)

Partager

Contrairement aux informations relayées dans les réseaux sociaux et dans certains médias sur sa présumée implication dans la composition du cabinet de la ministre de l’éducation nationale et Nouvelle Citoyenneté, Raïssa Malu, le Sénateur Jonas Kalambayi affirme être déterminé à servir la nation au sein de la Chambre haute du parlement afin de contribuer à la réussite du second quinquennat du Chef de l’État.

Dans sa mise au point à votre média Liberté PLUS ce dimanche, le meilleur élu de son territoire rejette catégoriquement toute allégation tendant à faire croire à l’opinion publique, en général, et aux combattants de l’UDPS, en particulier, que c’est lui qui décide sur les personnes appelées à
figurer au sein du cabinet de la Ministre.

 » Je ne suis pas dans la commission de gestion des ambitions du parti. Je n’ai le pouvoir d’envoyer les gens au cabinet (…) « , a-t-il répliqué de manière succincte.

Répondant à ses détracteurs qui le font passer comme un quémandeur du poste de chargé des missions de la ministre Raisa Malu, l’honorable Jonas Kalambayi fait le point:

 » J’ai été élu Député provincial et Sénateur. J’ai cédé mon poste de député provincial à mon suppléant qui est membre du parti pour me consacrer à mon mandat de Sénateur. Or, comme vous le savez, sur le plan protocolaire, un sénateur vient avant un ministre. C’est trop bas d’envier le poste de chargé des mission d’un ministre »

Il sied de noter que le Sénateur Jonas Kalambayi est prétendant candidat 1er vice-président du Sénat, ambition qu’il a manifestée le 25 juin dernier lors d’une réunion de gestion des ambitions présidée par le SG Augustin Kabuya en marge de l’élection des membres du bureau définitif du Sénat.

Avec Liberté Plus

Articles similaires

Junior Mata de la CNSSAP en tête du peloton des meilleurs mandataires publics en...

Junior MATA M'ELANGA est le tout premier Directeur Général de la CNSSAP, établissement public sous tutelle de la Vice-Primature, Ministère de la Fonction Publique, Modernisation de l'Administration et Innovation du Service Public.

Kinshasa : une trentaine de jeunes sensibilisés sur la  promotion de la culture de...

En cette ère où la manipulation de l’information et les infox deviennent monnaie courante  à travers notamment les nouvelles technologies, et à la base même de plusieurs conséquences dans la société, la sensibilisation de la masse contre ces pratiques s’avère importante. De fausses informations se répandent ça et là à la vitesse de croisière, et laissent derrière elles des conséquences désastreuses. 

Kinshasa : PNLP et ISA renforcent les capacités de 29 journalistes membres du groupe...

Le paludisme reste la première cause de morbidité, de mortalité et d’hospitalisation en République démocratique du Congo, mais surtout pour les enfants de 0 à 5 ans ainsi que les femmes enceintes. Depuis quelques années, la RDC figure sur la tête d’affiche des pays les plus palustres. Elle est deuxième en Afrique et troisième au monde après l’Inde et le Nigeria.