Kenge : des membres des OSC participent aux échanges sur le programme intégré de restauration des écosystèmes à Kenge

Partager

Ils sont environ 70 personnes venues des organisations de la société civile de la province du Kwango qui prennent part à cette journée d’échanges ouverte ce jeudi, 07 mars 2024 dans ville de Kenge, chef lieu des institutions provinciales du Kwango, une entité située au sud-ouest de la République démocratique du Congo.

Selon les organisateurs, ce projet dénommé « Approche de gestion intégrée durable et adaptative pour soutenir la restauration des écosystèmes et la diversification du moyen dans le paysage de Miombo du sud du Kwango, du Sud-Est du Haut-Katanga et du Lualaba », bénéficie du soutien du Fonds international de développement agricole (FIDA).

« L’objectif des séries de consultations avec toutes les parties prenantes est de vous engager dans la préparation du projet et aussi de vous assurer de votre implication dans la mise en œuvre du projet sur la Restauration des écosystèmes dans le paysage de Miombo dont la partie sud de la province du Kwango est concernée », a expliqué Madame Rébecca Lukusa, représentante du FIDA.

Et de poursuivre : la série des consultations entamée, nous permettra de partager les idées, d’échanger les expériences et renforcer la collaboration pour les résultats concrets qui vont se conclure à une amélioration significative de gestion de l’écosystème et aussi à une amélioration de la sécurité alimentaire en mettant de petits producteurs agricoles et les populations rurales au centre de nos préoccupations ».

 » Le but poursuivi de ces assises est d’écouter la population concernée par ce projet afin de donner les idées pouvant aider à la mise en œuvre dudit projet. Miombo est une zone des forêts claires ou encore savane claire qui se trouve dans les trois provinces citées“, a-t-on précisé.

Et de noter que ces échanges regroupent notamment le ministère et la coordination provinciale l’environnement, les autorités politico-administratives et traditionnelles, ainsi que les structures intervenant dans les domaines de l’environnement et de l’agriculture.

Précisons que ces activités entre dans le cadre de la collecte des informations relatives à l’élaboration des documents d’un projet sur la restauration des écosystèmes.

La Rédaction

Articles similaires

Kinshasa : une trentaine de jeunes sensibilisés sur la  promotion de la culture de...

En cette ère où la manipulation de l’information et les infox deviennent monnaie courante  à travers notamment les nouvelles technologies, et à la base même de plusieurs conséquences dans la société, la sensibilisation de la masse contre ces pratiques s’avère importante. De fausses informations se répandent ça et là à la vitesse de croisière, et laissent derrière elles des conséquences désastreuses. 

Lomami : un étudiant de l’ISTM Kabinda tabassé ce mercredi par des bandits non...

Ces malfrats non identifiés, ce sont décharger sur l'étudiant Mputu Ngoyi François de Bac 1 soins généraux de l'institut supérieur de techniques médicales (ISTM) de Kabinda alors que ce dernier regagner son domicile. Ce fait s'est déroulé au centre ville de Kabinda, commune de Kabondo, quartier portant le même nom. 

Kinshasa : Angel Foundation distribue  100 tonnes de vivres et non-vivres aux victimes des...

Cent (100) tonnes de vivres et non-vivres ont été distribuées à la population victime des inondations dues aux dernières pluies diluviennes survenues à Kinshasa, précisément dans la commune de Limete.