Kasaï : la société civile condamne le traitement inhumain infligé à une femme par la PNC à Tshikapa

Partager

Suite à une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux montrant une dame mise à terre par les éléments de la police, la société civile de la ville de Tshikapa au Kasaï déplore le traitement infligé à l’inculpée lors de son arrestation et demande que justice soit faite.

Dans une interview accordée ce vendredi 12 janvier, la coordonnatrice adjointe de l’ONG Ligue des Filles et Femmes Instruites pour le Développement (LIFID), Marie Diema a condamné la brutalité avec laquelle les éléments de la police, particulièrement le groupe mobile d’intervention (GMI), sont en train d’exercer leur métier.

« Nous déplorons le traitement inhumain infligé à la vendeuse de maïs dans la colline de Kele. Peu importe la situation, on ne devait pas la traîner à terre comme une personne dont l’identité est à craindre. Elle a droit à la dignité humaine », a déclaré cette activiste des droits de l’homme.

Elle a par ailleurs indiqué que les droits de l’homme doivent être respectés tout en regrettant les actes que cette police commettent.

« L’État a le devoir de respecter les droits de l’homme, mais nous sommes désolés de constater que le GMI, à maintes reprises, se verse dans les violations, une pratique qui ne respecte pas les obligations d’un détenteur du pouvoir public », a-t-elle ajouté.

Elle demande au gouvernement provincial de pouvoir sanctionner les auteurs de ces violations afin d’en servir une leçon aux autres qui voudraient tomber dans cette même pratique.

Joae Luk

Articles similaires

Kinshasa : une trentaine de jeunes sensibilisés sur la  promotion de la culture de...

En cette ère où la manipulation de l’information et les infox deviennent monnaie courante  à travers notamment les nouvelles technologies, et à la base même de plusieurs conséquences dans la société, la sensibilisation de la masse contre ces pratiques s’avère importante. De fausses informations se répandent ça et là à la vitesse de croisière, et laissent derrière elles des conséquences désastreuses. 

Lomami : un étudiant de l’ISTM Kabinda tabassé ce mercredi par des bandits non...

Ces malfrats non identifiés, ce sont décharger sur l'étudiant Mputu Ngoyi François de Bac 1 soins généraux de l'institut supérieur de techniques médicales (ISTM) de Kabinda alors que ce dernier regagner son domicile. Ce fait s'est déroulé au centre ville de Kabinda, commune de Kabondo, quartier portant le même nom. 

Lomami : Le gouvernement SUMINUA hérite de Zéro pourcent des kilomètres des routes dans...

Lomami : Le gouvernement SUMINUA hérite de Zéro pourcent des kilomètres des routes dans la ville de Kabinda dans le cadre du projet Tshilejilu