Sankuru : un incendie ravage des centaines de maisons au village Oloho ! 

Partager

Depuis le début des activités champêtres dans la province du Sankuru, plusieurs familles ne cessent de passer la nuit à la belle étoile. C’est le cas du village Oloho, situé dans le secteur de Watambolo, à plus de 80 kilomètres de la cité de Lodja, où plus de 500 maisons ont été emportées par le feu suite à l’incinération des champs.

Ce jeudi 27 juin 2024, 546 maisons sont consumées. Selon nos sources, il s’agit d’ un incendie provoqué par l’incinération des champs du village précité où les champs ont été cultivés aux alentours du village. 

Pas de perte en vies humaines, mais l’on enregistre la perte des plusieurs produits vivriers, telles que les récoltes mises dans les greniers. 

“ Nous demandons aux autorités tant nationales que provinciales ainsi qu’aux personnes de bonne volonté de nous venir en aide. Nous sommes depuiyés de tout, nos habits, casseroles et autres ont été incendiés. Nous passons la nuit à la belle étoile. Les femmes enceintes, les enfants et nous-mêmes sommes exposés aux intempéries. Nous ne savons que faire.”, a déclaré le pasteur Adolphe Yambele de la 28ème Communauté de l’Eglise Méthode Unie au Congo Centrale (CMUCC), dans une correspondance adressée aux autorités. 

Plus récemment, un drame similaire à été signalé dans le secteur de Kindo-Tshume dans le village Lombhehandjola, faisant 84 maisons brûlées, endeuillant ainsi plusieurs familles. 

La population doit appliquer les règles d’incinération des champs, surtout en cette saison sèche, afin de limiter ces genres d’incendies qui endeuillent plusieurs familles.

Patrice Lomumba Lokola

Articles similaires

Kinshasa : un délai de 7 jours accordé aux propriétaires des véhicules abandonnés sur...

C'est à travers un document rendu public ce mercredi 23 juillet 2024, que la police nationale congolaise (PNC) ville de Kinshasa, a accordé un délai de 7 jours aux propriétaires des véhicules abandonnés sur la voie publique, avant qu'ils ne soient saisis.

Sankuru : la population de Lodja exprime son ras-le-bol face à la non exécution...

Financés il y a peu par le Gouvernement central de la République, les quatre projets pour les infrastructures peinent à être exécutés. Pour exprimer son ras-le-bol, la population de Lodja a tenu ce vendredi, 12 juillet 2024, une marche pacifique. 

EXETAT-KABINDA : le premier lauréat bénéficiera d’une somme colossale !

Dans un communiqué signé par le chargé de communication de l'association des Amis de Maître Jeef Kiovue, dont une copie est parvenu à notre rédaction, cette association qui prône l'encadrement de la jeunesse met un montant d'un million de francs congolais pour tout finaliste de Kabinda ville et territoire qui aura un pourcentage élevé par rapport aux autres à titre d'encouragement.