Meurtre d’une femme et de son fils à Makala : Peter Kazadi parle d’un crime commis par une bande d’individus non identifiés en tenue de la police voulant ternir l’image de la PNC 

Partager

Le vice-premier ministre, ministre de l’intérieur et sécurité, Peter Kazadi, a réagi au sujet de l’assassinat de deux personnes ( une maman et son fils) dans la commune de Makala il y a quelques jours dans la commune de Makala.

Le ministre de l’intérieur qui était en compagnie des autorités policières de la ville-province de Kinshasa au cours d’un point de presse tenu hier, lundi 6 mai 2024 à Kinshasa, a attribué la responsabilité de cet acte odieux commis il y a quelques jours à une bande de criminels non encore identifié et qui opère en tenue policière. 

 « En ma qualité de ministre de l’intérieur et de la sécurité, je tiens à exprimer mon regret et ma consternation de suite  des décès par balle de deux de nos compatriotes victimes d’un acte criminel odieux perpétré, selon les rapports sécuritaires, par  des individus non autrement identifiés habillés en tenue de la police…Il revient des informations recueillies sur place et des sources non officielles, que cet acte serait l’œuvre des agents de la police mobilisés pour l’opération panthère noire. Laquelle opération conduite par la légion nationale D’intervention en appuie aux unités Territoriales et qui a pour but Spécifique la neutralisation des bandes  criminelles qui insécurisent la ville de Kinshasa et ses environs» 

Selon le ministre, cet acte vise à ternir la bonne image de la police nationale et particulièrement l’opération panthère noire, mise à pied pour lutter contre le banditisme urbain.  Le ministre a annoncé le début des enquêtes sérieuses conjointement avec le ministère de la justice en vue de démanteler ces écuries d’Augias qui sous-tendent la criminalité à Kinshasa. 

 « Je tiens à rassurer l’opinion nationale qu’avec le contribution de ma collègue, la ministre a d’état  En charge de la justice et garde Sceau  Les enquêtes sont en cours pour faire la lumière  Sur synthèse incident malheureux et auteur de cet acte seront retrouvés à Et traduit Devant les instances judiciaires Pour des sanctions exemplaires».

Peter Kazadi a également annoncé qu’“ un élément a été neutralisé et conduit devant la justice militaire”

Tout en appelant les responsables de la police à veiller à chacune de ses instructions, le ministre de l’intérieur a réaffirmé son engagement à en finir avec la criminalité et le banditisme urbain sur toute l’étendue du pays, particulièrement à Kinshasa. 

« Je réaffirme mon ferme engagement à Lutter contre la criminalité et le banditisme urbain sous toutes ses formes et que l’inspecteur général de la police nationale congolaise Il chargeait des veillées Au respect des droits fondamentaux manteaux les droits de l’homme Et de la protection de la liberté individuelle Et collective Dans l’exercice de la fonction de la police Ainsi que du contrôle de la mise En œuvre du code de Déontologie de la police», a laissé entendre le ministre. 

Pour finir, Peter Kazadi a appelé la population à la vigilance et à collaborer avec la police nationale. « J’invite la population à demeurer vigilante et à collaborer avec la police nationale congolaise dans l’exercice de ses missions constitutionnelles», a lancé le ministre de l’intérieur. 

Fidel Songo 

Articles similaires

À l’UNIKIN, Patrick Onoya prêche l’entrepreneuriat comme clé du développement du pays !

Beaucoup d’entre les jeunes sont ceux qui croient encore que seule la politique rend riche et prospère RDC. Cette réflexion inerte et stérile est partagée par la plupart des congolais. Mais, seulement, elle n’est ni vraie ni conseillée, selon Patrick Onoya, qui pense par contre qu’elle rend paresseux. 

Mimy Monga Numbi, DG de l’Onapac, félicite chaleureusement le nouveau Ministre d’Etat de l’agriculture...

Mimy Monga Numbi, DG de l'Onapac, félicite chaleureusement le nouveau Ministre d'Etat de l'agriculture et Sécurité alimentaire

Kasaï central – Exetat : avec ses 30 millions des francs, le député national...

Kasaï central - Exetat : avec ses 30 millions des francs, le député national Aldos Tshitoko supporte les frais de participation de 300 élèves à Dibaya