Élections 2023/Sankuru : des observateurs électoraux se joignent à la voix de la population pour dénoncer un “ bourrage électoral” orchestré à Katako-Kombe !

Partager

Le territoire de Katako-Kombe, situé dans la province du Sankuru, a connu un désordre électoral sans précédent ce 20 décembre 2023. Ce désordre a été facilité, à en croire les témoignages de quelques observateurs électoraux et les électeurs de cette partie du pays, par les agents de la commission électorale nationale indépendante affectés dans cette circonscription électorale.

En effet, des échos retentissent de part et d’autre faisant état de 94 bureaux de vote qui ont compilé leurs résultats sur les 248 bureaux existant selon la cartographie de la centrale électorale.
Des observateurs sur place affirment, en outre que, même les fiches de résultats de différents bureaux restent, jusqu’à preuve du contraire, introuvables.

Dans plusieurs centres dont notamment celui du village Nyeme, dans le secteur d’Okolongo, beaucoup de candidats ont précisé avoir été massivement votés mais que les voix n’ont jamais été compilés. Dans ce village précité, sur les six bureaux reconnus, il n’y a eu que 2 bureaux dont leurs fiches de vote ont été compilées.
Toutefois, dans les six bureaux du village Nyeme, les techniciens confirment avoir déposé les résultats avec des fiches imprimées au niveau de l’antenne.

Tout en dénonçant ces manœuvres qui selon eux sont profitables à quelques candidats, les observateurs de ce coin de la province du Sankuru alertent, avec insistance, les autorités compétentes pour une solution adéquate.

«Nous ne connaissons pas ce jeu de mauvais goût que la CÉNI veut jouer ici à Katako-Kombe. Denis kadima nous a promis d’afficher les résultats bureau de vote par bureau de vote, malheureusement nous constatons qu’il n’a pas tenu à cette promesse. Nous appelons à l’intervention des instances compétentes pour une solution adéquate », alertent-ils.

De plus, ils invitent la CENI-Kinshasa à tenir compte des promesses faites et dénoncent, jusqu’à la dernière énergie, ce qu’ils qualifient de “scénario d’imbroglio” organisé selon eux par le chef d’antenne et ses acolytes.

Selon une source anonyme, les techniciens et les superviseurs confirment avoir déposé le rapport dans l’antenne de la CÉNI/ Katako-Kombe avec des fiches des résultats sauf dans un bureau où un problème technique est survenu. Selon notre source qui rapportait les propos de ces agents de la CENI, c’est le chef d’antenne qui leur avait rassuré que la situation serait décantée aux heures qui suivaient…

Pour finir, la population de Katako-Kombe adresse une demande à la CÉNI, à qui elle demande de «travailler avec toute honnêteté et loyauté». Les électeurs de Katako interpellent les autorités compétentes d’intervenir «avant que le pire n’arrive»

La Rédaction

Articles similaires

RDC/Désignation d’un porte-parole unique de l’opposition : Katumbi et Muzito font bloc !

Moïse Katumbi et Adolphe Muzito, deux leaders de l’opposition congolaise, s'accordent dans leurs langages en vue de la désignation d’un porte-parole de l'opposition. Les deux politiciens envisagent de former dans un futur proche un bloc à eux seuls pour le compte de l’opposition afin de faire respecter la loi. 

RDC : le gouvernement Suminwa  prévoit un budget quinquennal de 18 milliards USD pour...

Douze jours après son dévoilement, le gouvernement Judith Suminwa vient d'être investi officiellement. C'était au cours d’une plénière inaugurale de ce mardi 11 juin 2024 par les élus nationaux. 

Kasaï central – Exetat : avec ses 30 millions des francs, le député national...

Kasaï central - Exetat : avec ses 30 millions des francs, le député national Aldos Tshitoko supporte les frais de participation de 300 élèves à Dibaya