RDC : pourquoi briguer la magistrature suprême ? (Tribune de Jo Sekimonyo)

Partager

Si l’on a une réelle compréhension de l’état de vie actuel et des aspirations des Congolais, améliorer leur niveau de vie actuel ne suffira pas.
Il s’agit de briser le cycle d’humiliation sociale, politique et surtout économique que la nation endure depuis plus d’un siècle.

L’outil pour nous libérer du piège colonial est de redéfinir qui nous sommes, notre valeur, notre pacte, notre régime politique.
Mais pour conduire la nation sur une voie nouvelle, pour rendre humaines les conditions de vie et les aspirations des Congolais vivant en RDC, il faut appliquer une économie politique moderne qui donne la priorité au salaire minimum, au taux de chômage, à la retraite, à l’augmentation de la vélocité de l’argent scriptural, la modernisation des appétits entrepreneuriaux qui placent les Congolais, leurs poches, au centre de tout à la place du gouvernement ou du sol et du sous-sol.
Cela sous-tend une nouvelle idéologie politique et non une motivation individuelle.

Jo M. Sekimonyo

Articles similaires

Une Constitution peut-elle favoriser l’essor économique et la transformation sociale d’une nation ? Bien...

Une constitution bien conçue est une composante essentielle de la stratégie de développement économique d'une nation. Les constitutions peuvent poser les bases de politiques économiques judicieuses en définissant les principes qui guident les politiques fiscales et monétaires. 

Peine de mort : la méthode surannée et ressuscitée pour faire asseoir le pouvoir...

Peine de mort : la méthode surannée et ressuscitée pour faire asseoir le pouvoir ( Tribune de Chanty Shako Oky, SG MPPU)