RDC : 64 ans d’indépendance, tout est détruit, tout est à refaire (Tribune de Chanty Shako)

Partager

Du 30 juin 1960 au 30 juin 2024 ça fait exactement 64 ans que la RDC est indépendante. Le politologue et conflictologue Chanty Shako Oky pense qu’à ce jour le Congo Kinshasa notre beau pays à fait du surplace,cet analyste politique souligne que pendant 64 ans tout marche en reculant.

Ce statu quo est-il le fait de la colonisation ? Continuerons-nous à rejeter la faute ou la responsabilité à une histoire déjà révolue ?

Alors que certains pays qui sont passés par ce vent de l’histoire ont déjà prouvé leur capacité de changements sociopolitiques, économiques et culturels.

64 ans d’indépendance,la RDC fait du surplace et recule avec comme conséquences: les salaires versés aux fonctionnaires sont devenus plus que dérisoires, la misère une tasse de thé,la prostitution une banalité,la corruption un sport national (on ne détourne que des millions),une justice malade,la mendicité une vertu,les élections chaotiques ; les églises congolaises ne jouent pas leur rôle.Et pourtant l’apôtre Paul proclamait : L’église est la colonne de la vérité » curieusement au pays de Lumumba la MOE-CENCO-ECC prend 6 mois pour rendre public le rapport du cycle électoral,2019-2023, s’agit toujours de la vérité ?

Le congolais a hypothéqué son humanité, marchandé son honneur et vendu sa dignité. Le roi (le politique) à mis en place la célèbre phrase il n’y a plus rien à détruire) à établi son règne de carence, d’insuffisance et de manque criant du minimum vital sur l’ensemble du territoire national.

Les valeurs éthiques, morales et politiques se sont estompées de l’échelle par l’égoïsme des opérateurs politiques.

Il n’y a plus d’hommes, plus d’économies, plus de sociétés, plus de social, plus d’enseignement, plus de santé, plus d’écoles, plus d’universités, plus de routes, plus d’avions,plus de bus ou plus de subvention en carburant, plus de chemin de fer, plus de bateaux, plus d’électricité, plus d’eau, plus de sécurité.

Tout est détruit, tout est à refaire.

La Rédaction 

Articles similaires

Franc congolais : la confiance des Congolais repose d’abord sur la dédollarisation des institutions...

Les attentes du public quant à l'efficacité de la politique monétaire ne façonnent pas seulement la crédibilité d’une banque centrale, mais sculpte également la valeur d’une monnaie nationale.

Dans le monde des médias congolais, on entend souvent dire : ‘’ L’information est...

C'est un fait indéniable, cependant, bon nombre de nos compatriotes congolais travaillant dans le...

Dossier : le SG Augustin Kabuya affirme haut et fort qu’il revient aux Katangais...

Depuis la sortie médiatique du SG Augustin Kabuya le dimanche dernier, ses détracteurs ont...