Affaire Afri–Food : l’honorable Jean-Paul Lumbulumbu condamne son arrestation qu’il qualifie d’« illégal » et appelle les autorités au respect de la protection des droits des congolais !

Partager

C’est au cours d’un point de presse tenu à Kinshasa le mercredi dernier, l’honorable Jean-Paul Lumbulumbu, ancien vice-président de l’assemblée province du Nord-Kivu a condamné son arrestation par l’Agence nationale de renseignements (ANR), qu’il qualifie d’illégal.

Devant la presse locale, l’honorable Jean-Paul Lumbulumbu a indiqué qu’il a été arrêté en novembre 2023 et conduit à la prison centrale de Makala, suite à une poursuite judiciaire par la société Afri–Food ou encore Aba–food. 

Selon lui, c’est le fait de faire cette demande qui a enclenché ce feu. De ce fait, Aly Mohamed, le directeur juridique de la société Afri-Food a immédiatement ordonné son arrestation, afin qu’il explique comment son client a été libéré.

« Vous allez comprendre que lorsque j’ai fait état de cette demande avant qu’ils (agents de l’ANR, ndlr) ne me prennent, sur ordre et j’insiste parce qu’il y a des témoins, sur ordre du directeur général de Afri-Food qui a dit ceci aux agents de l’ANR et la Police : Vous le prenez, vous ne le lacherez que lorsqu’il aura donné la justification de la manière dont son client a quitté la prison et lorsqu’il aura donné l’adresse où se trouve son client. Je me suis posé la question de savoir si j’étais le directeur de la prison ou si j’étais devenu le gardien de mon client. À cet ordre-là, l’exécution s’en est suivie », explique-t-il. 

Et de poursuivre : « J’ai été entouré par 6 agents de l’ANR, il y en avait 4, 2 autres je ne sais pas d’où ils sont venus, qui m’ont malmené, qui m’ont menotté, j’ai été menotté, j’ai été brutalisé. On m’a imposé un traitement inhumain et dégradant, j’ai été jeté par terre, devant le bureau personnel de cette société, j’ai été jeté par la suite dans le couloir de cette société devant l’ascenseur, j’ai été jeté dans l’escalier du premier au troisième niveaux, les mains menottées. Mon pêché, premièrement, c’est d’avoir efficacement fait mon travail en plaidant pour un sujet qui avait le droit d’être libéré. S’ils ont une revendication concernant le contenu du jugement, je pense qu’il y a ce qu’on appelle l’appel, ils auraient dû faire l’appel devnat la Cour d’appel ».

Pour l’honorable Jean-Paul Lumbulumbu, ces pratiques injustes au sein de la société congolais doivent cesser. Ce dernier appelle les autorités Congolaises, en particulier le président de la république, afin de lutter contre cet abus des étrangers qui pénalise le respect des droits d’un Congolais.

« Il faut que cela cesse dans notre pays, nous sommes venus taper du point sur la table, pour dire que pareille chose ne doit plus se produire dans notre pays. Évidemment, nous voulons nous adresser au président de la République, nous voulons nous adresser aux membres du gouvernement et particulièrement au ministère de l’Intérieur qui gère ce secteur, nous voulons nous adresser aux autorités judiciaires qui sont garantes des droits et libertés fondamentales des congolais afin que toutes ces autorités puissent s’impliquer pour que la protection des étrangers ne puisse pas être une justification pour la violation des droits légitimes des congolais dans leur propre pays. Oui, nous sommes d’accord qu’il faut protéger les étrangers mais cette protection spéciale qui leur est offerte ne doit pas être une justification pour que les congolais soient victimes des droits dans leur propre pays », a-t-il lancé. 

Notons que, ce notable de la province du Nord-Kivu a tenu à informer que son cabinet va poursuivre en justice ce « puissant financier » pour arrestation arbitraire, séquestration, imputation dommageable et association des malfaiteurs.

Japhet Punzu 

Articles similaires

Kasaï-Central : les journalistes interdits de la couverture de l’Examen d’État à Luiza, une...

Les journalistes ont été empêchés d'accéder aux centres d'examen de l'Exetat session ordinaire à Luiza, dans la province éducationnelle du Kasaï-Central 2. L'inspecteur principal provincial a refusé l'accès aux professionnels de l'information, violant ainsi le code d'éthique et de déontologie journalistique en vigueur en RDC.

RDC/Désignation d’un porte-parole unique de l’opposition : Katumbi et Muzito font bloc !

Moïse Katumbi et Adolphe Muzito, deux leaders de l’opposition congolaise, s'accordent dans leurs langages en vue de la désignation d’un porte-parole de l'opposition. Les deux politiciens envisagent de former dans un futur proche un bloc à eux seuls pour le compte de l’opposition afin de faire respecter la loi. 

Constant Mutamba donne un ultimatum de  48 heures aux responsables de MILVEST pour régulariser...

Le Ministre d'État, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Constant Mutamba Tungunga a échangé ce mercredi, matin avec les agents sous traitants de la société MILVEST accrédités dans la réhabilitation du palais de la justice, sur les arriérés des leurs salariés et les mauvaises conditions de travail. Après avoir suivi avec attention les doléances de ces agents, le Ministre d'État, Ministre de la justice promet d'interpeller d'urgence les responsables de cette entreprise, enfin de faire appliquer les principes d'Etat des droits en RDC, tels que voulus par le Président de la République.