MAMBASA : Un chinois décédé et un autre blessé dans une attaque des miliciens Mayi-Mayi près de Biakato

Partager

Un sujet chinois a été tué par des balles et un autre grièvement blessé dans une incursion des présumés miliciens Mayi-mayi dans le site minier de MAHULO , situé à environ 25 Km au Nord de BIAKATO , chef-lieu de la chefferie des BABILA BABOMBI , territoire de MAMBASA en ITURI , dans la nuit du lundi au mardi 2 Avril 2024.

Des sources sur place affirment que ces assaillants étaient dans l’objectif de s’emparer de minerais et cette situation a occasionnée un échange des tirs entre ces inciviques et les FARDC commis à la garde de ces expatriés chinois .

Outre ce drame , un déplacement massif de la population vers le village voisin de LWEMBA a été également observé dans ce coin de l’Ituri.

JOHN VULEVERYO, défenseur des droits humains dans la zone qui livre l’information, appelle les entreprises qui exploitent de l’or dans la région au respect de leurs cahiers de charges et à une bonne rémunération des citoyens congolais qui sont leurs ouvriers.

Soulignons que le sujet chinois blessé par balle poursuit les soins appropriés dans l’une des structures sanitaires de BIAKATO .

Nzangura Kwavingiston le nègre

Articles similaires

Meurtre de plus de 40 personnes par les ADF à Beni : voici la...

Les rebelles d'Allied democratic forces (ADF) soutenus par l'armée Rwandaise, ont signé une nouvelle attaque dans le territoire de Beni, en province du Nord-Kivu, coûtant la vie à plus de 40 civils, le 7 juin dernier. 

Butembo : 877 sacs de farine de maïs destinés aux déplacés a Kanyabayonga retrouvés...

Butembo : 877 sacs de farine de maïs destinés aux déplacés a Kanyabayonga retrouvés après leur vole

Escarmouches au palais de la nation/Kinshasa : l’armée confirme la thèse d’une tentative de...

Aussitôt intervenues après une attaque des hommes lourdement armés au palais de la nation et à la résidence de Vital Kamerhe ce matin, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) se sont exprimées pour fixer l'opinion.