ITURI : 3 soldats congolais meurent après une altercation avec les terroristes ADF à Lwemba

Partager

Dans le cadre de la traque des terroristes d’Allied Democratic Forces (ADF) qui ont massacrés la population dans la commune rurale de Mangina, les Forces Armées de la République démocratique du congo(FARDC), se sont heurtés à un groupe des miliciens Maï-Maï, qui ont ôté la vie à deux soldats congolais dans la soirée du 2 avril 2024 dans la localité Lwemba, sur la route Biakato. 

Selon le porte-parole des opérations sokola 1 grand nord, le capitaine Antony Mwalushayi, ces deux vaillants militaires tombés sur le champ d’honneur, sont du 3203e Régiment. Ils étaient engagés dans la poursuite des terroristes islamistes MTM/ISCAP.

La même source démontre qu’Il est clair que les rebelles Maimai présents dans la partie ouest de  RN4, constituent une béquille pour les terroristes islamistes MTM/ ISCAP.

« La coalition des trois(3) groupes Maï-Maï dirigés respectivement par John Alaso et une certaine Sarah, s’attaquent régulièrement aux Forces  de Défense et sécurité, chaque fois qu’elles ont un avantage sur les terroristes islamistes MTM/ISCAP », note le capitaine Antony Mwalushayi avant d’ajouter que « La MONUSCO est  dans le viseur de ces rebelles ».

À titre de rappel, la semaine passée, le convoi de la MONUSCO a été attaqué par les combattants de ces mouvements rebelles dissimulés dans la population sur la route BENI-MANGINA. L’armée note que les services spécialisés des FARDC, travaillent d’arrache-pied sur cette coalition des rebelles pour en savoir plus.

Nzangura Kwavingiston le nègre

Articles similaires

NORD-KIVU : 14 personnes tuées dans les bombardements des M23 à Kanyabayonga

14 personnes tuées, 19 blessées dont 4 enfants, tel est le bilan des bombardements en aveuglette durant une semaine dans la commune rurale de Kanyabayonga située a l'extrême sud du territoire de Lubero, près de 140 km de la ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu sur la nationale numéro 2.

Nord-Kivu : près de 30 morts dans une nouvelle incursion des ADF à Beni...

Une nouvelle attaque des rebelles d'Allied démocratic forces (ADF) orchestrée dans la journée de ce vendredi 7 juin dans le territoire de Beni, en province du Nord-Kivu, a occasionné la mort de 28 personnes au total.

Kinshasa : désormais, des policiers et militaires en divagations seront arrêtés (Décision)

Kinshasa : désormais, des policiers et militaires en divagations seront arrêtés (Décision)