Nord-Kivu : reprise des affrontements depuis ce samedi matin entre la coalition FARDC/Wazalendo et les rebelles du M23-RDF-UPDF sur l’axe Rwindi-Kiwanja !

Partager

D’intenses combats ont été signalés dans la matinée de ce samedi 30 mars 2024 aux environs de 7 heures, sur l’axe Rwindi-kiwanja où les FARDC/Wazalendo affrontent la coalition M23-RDF-UPDF.

D’après les sources locales, ces rebelles soutenus par l’armée Rwandaise, veulent à tout prix récupérer le contrôle de la cité de Rwindi, qui a récemment été entre les mains de la coalition M23-RDF-UPDF sans résistance.

À la rédaction de cet article, nos sources sur place renseignent que les affrontements se rapprochent dans le village de Vitshumbi, une zone qui est aussi passée sous le contrôle de l’armée Rwandaise il y a quelques jours. Les affrontements sont en cours sur l’axe Rwindi-kiwanja et Vitshumbi. 

Précisons par ailleurs que, Vitshumbi est une enclave située entre le lac Edward et le parc national de Virunga dans le territoire de Rutshuru, dans la province du Nord-Kivu.

Rappelons que le mercredi 27 mars dernier, plusieurs militaires du M23-RDF s’étaient rendus suite aux frappes des FARDC et les jeunes patriotes Wazalendo, aux alentours de la cité de Sake.

Nzangura Kwavingiston le nègre

Articles similaires

NORD-KIVU : 5 morts après l’explosion de plusieurs obus largués par les M23 à...

Apres l'echec des plusieurs tentatives des M23 pour  conquérir la commune de Kanyabayonga, partie sud du territoire de Lubero, bloqué suite à la résistance des forces loyalistes, soutenue par les jeunnes patriotes dits Wazalendo, ces terroristes ont lancé une nouvelle attaque qui a fait plusieurs victimes dans cette région. 

Kinshasa : des policiers non en service interdits de circuler avec les armes pour...

Kinshasa : des policiers non en service interdits de circuler avec les armes pour ces raisons

Coup d’État raté à Kinshasa : un des assaillants parle de Vital Kamerhe comme...

Coup d'État raté à Kinshasa : un des assaillants parle de Vital Kamerhe comme «cible d’attaque»