Manifestations de colère contre quelques ambassades et la MONUSCO à Kinshasa : Peter Kazadi appelle la population au calme et à la vigilance !

Partager

Quelques heures après les incidents ciblés contre le personnel de la MONUSCO à Kinshasa et quelques ambassades en termes de protestation de la population contre l’insécurité à l’Est de la République démocratique du Congo, le Vice-premier Ministre,ministre de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières, Peter KAZADI a réuni dans la soirée de ce week-end autour de lui, le Ministre des médias, Patrick Muyaya Katembwe et des services de sécurité pour s’imprégner de la situation.

«C’est à la suite des incidents malheureux qui se sont déroulés aujourd’hui dans la ville de Kinshasa où nous avons vu un groupe des citoyens s’attaquer aux installations de certaines missions diplomatiques à travers le pays, que nous avons pris l’initiative de convoquer les services de sécurité pour finalement chercher à comprendre ce qui s’est passé. Après nos échanges avec différents intervenants, le gouvernement de la République fait constater que ce qui s’est passé aujourd’hui, quand bien même nous comprenons certaines frustrations de nos compatriotes par rapport à ce qui se passe à l’Est du pays, la manière dont les manifestants ont procédé viole plusieurs dispositions du droit international. Nous tenons à rappeler que les installations des diplomates étrangers, du personnel de la MONUSCO sont inviolables», explique Peter Kazadi, Vice-premier ministre et ministre de l’intérieur.

Le VPM a également précisé que le gouvernement de la République désapprouve la procédure des manifestants et rappelle le caractère inviolable des sites diplomatiques.

«Le gouvernement de la République ne peut pas accepter que nos citoyens s’attaquent à ce corps qui est bien protégé par le droit international. Nous pensons que toute personne qui veut manifester est libre de le faire mais dans le respect des règlements et des droits de la République. Nous avons un régime sur les manifestations et chaque fois que quelqu’un veut manifester, il adresse une lettre à l’autorité compétente et la police sera derrière pour encadrer. Nous demandons à la population de se calmer parce que le gouvernement de la République est conscient de ce qui se passe à l’Est de la République, l’ennemi est à l’est et nous devons consacrer notre énergie à attaquer cet ennemi, à combattre ensemble pour le retourner d’où il est venu».

Et de poursuivre :

«Il ne sert donc à rien d’entretenir une tension dans la capitale de notre pays. Nous avons pris certaines dispositions. Il s’agit de renforcer la sécurité autour des différentes ambassades, les installations de la MONUSCO. Les forces de l’ordre se déploient à certains endroits jugés sensibles parce que nous craignons que l’ennemi ait la main sur tout ce qui s’est produit aujourd’hui».

La Rédaction

Articles similaires

Kasaï-Central : les journalistes interdits de la couverture de l’Examen d’État à Luiza, une...

Les journalistes ont été empêchés d'accéder aux centres d'examen de l'Exetat session ordinaire à Luiza, dans la province éducationnelle du Kasaï-Central 2. L'inspecteur principal provincial a refusé l'accès aux professionnels de l'information, violant ainsi le code d'éthique et de déontologie journalistique en vigueur en RDC.

Firmin Mvonde appelé à poursuivre les auteurs des pratiques déviantes à caractère sexuel et...

Le ministre de la justice et garde des sceaux, Constant Mutamba vient d'instruire, ce samedi 15 juin, le Procureur Général près la Cour de cassation d'engager des poursuites contre les personnes qui font l'apologie de l'homosexualité en RD-Congo.

Ituri : plusieurs enfants, abandonnés innocemment par leurs parents à Mambasa !

Plusieurs enfants sont ces derniers temps délaissés par leurs parents dans la rue et souvent ramassés par des personnes de bonne volonté et éléments des forces l'ordre dans la cité de Mambasa chef-lieu du territoire portant le même nom, dans la province de l'Ituri.