Sur l’initiative de Habari RDC/Kinshasa : des femmes candidates instruites sur la lutte contre les violences sexuelles basées sur le genre en période électorale !

Partager

En marge des élections générales en République démocratique du Congo, plusieurs femmes candidates députées et conseillères communales de la ville-probince de Kinshasa, précisément celles du district de Tshangu, ont été armées, au terme d’une activité tenue hier, mardi 19 décembre, des connaissances sur la lutte contre les violences sexuelles basées sur le genre pendant la période électorale. Une initiative signée Habari RDC et ses différents partenaires, à savoir l’Ambassade de Suède, Internews, USAID et OEREGC. 

Cette activité a eu lieu au sein de l’église Mission de Patmos, dans la commune de Masina. M. Eddy Yav, intervenant du jour, a au cours de son exposé, brossé toutes les formes de violences basées sur le genre, dont sont généralement victimes les femmes et les jeunes filles.

Éddy Yav a d’emblée réparti à 16 catégories les différentes formes de violences sexuelles basées sur le genre, avant de mettre un focus particulier sur les plus fréquentes utilisées contre les femmes pendant la période électorale. 

Il s’agit notamment des :

Violences verbales 

-Violences en ligne ( sur internet)

-violences physiques 

-violences domestiques

-Violences communautaires. 

Toutes ces formes de violences dont laplumart de fois méconnues par les femmes elles-mêmes, constituent, à en croire Mr Yav, des embûches non négligeables qui prennent au dépourvu la gent féminine et qui les empêchent de développer, comme il se doit, leurs potentiels au même titre que l’homme. 

« Nous sommes venus ici dans le cadre d’une rencontre avec les femmes candidates, dans la commune de Masina, pour essayer d’échanger à la dernière minute des élections qui auront lieu demain le 20 décembre.  Notre intervention s’est basée beaucoup plus sur la violence en période électorale. Vous savez que les femmes et les filles rencontrent beaucoup de réalités en ce qui concerne le processus électoral. Nous sommes venus partager avec elles un certain nombre d’informations qu’elles devraient avoir pour aller aux élections tout en étant fortes. Faudrait rappeler qu’en politique on n’échoue pas, mais on acquiert l’expérience. Cette expérience, il faudra l’avoir que ça soit en politique comme dans la vie active. Les élections comme la vie active, rien n’est facile», a-t-il laissé entendre. 

Face à toutes ces différentes formes de violence, il a proposé une arme de prédilection à ne pas négliger qui est la détermination. « soyez constantes et imperturbables. Toujours déterminées », leur a-t-il conseillé. 

Poursuivant, Mr Yav a également armé les femmes avec des stratégies pour garder la tête haute. 

« Nous leur avons aussi donné les dernières stratégies qu’elles devraient avoir parce que pour la plupart, lorsqu’ on arrive à la dernière minute on se découvre : on n’a pas eu les moyens, nous n’avons pas eu ceci…, le plus important, c’est d’aller aux élections.  La vie d’un leader, c’est une vie de beaucoup d’embûches mais l’imperturbabilité de la vie d’un leader fait partie de sa réussite», ajoute l’intervenant, qui circonscrivait son exposé. 

Au sortir de ce colloque, les femmes participantes n’ont pas caché leur satisfaction pour avoir reçu, pour la première fois selon certaines, des enseignements approfondis sur leur droit, ce qu’il faut faire lorsqu’on retrouve en face d’une VBG. 

« Je suis très contente d’avoir participé à cette activité. Je remercie HABARI RDC et tous ses partenaires. J’ai été bien instruit et j’ai bénéficié des connaissances que je n’avais pas avant. Maintenant, je ne vais plus me tromper. Je ne savais pas qu’il y avait ces genres de choses. Souvent, on trouve cela normal même si ça nous blesse un peu.  Vraiment merci», a réagi Mme Pauline Ngalula Mulumba, candidate députée nationale dans la circonscription électorale de Tshangu. 

Une autre, Mme Jeannette Tshitenga Kabama, candidate conseillère communale à Masina, a ajouté : « J’ai apprécié. Merci aux organisateurs. Mais je leur demanderai de ne pas s’arrêter avec de telles initiatives. J’aimerais qu’ils multiplient ce genre d’activité pour que les autres femmes soient instruites».

Cette activité organisée par HABARI RDC et ses partenaires s’inscrit dans le cadre des activités dénommées « ces Congolaises qui osent».

Fidel Songo

Articles similaires

À l’UNIKIN, Patrick Onoya prêche l’entrepreneuriat comme clé du développement du pays !

Beaucoup d’entre les jeunes sont ceux qui croient encore que seule la politique rend riche et prospère RDC. Cette réflexion inerte et stérile est partagée par la plupart des congolais. Mais, seulement, elle n’est ni vraie ni conseillée, selon Patrick Onoya, qui pense par contre qu’elle rend paresseux. 

Mimy Monga Numbi, DG de l’Onapac, félicite chaleureusement le nouveau Ministre d’Etat de l’agriculture...

Mimy Monga Numbi, DG de l'Onapac, félicite chaleureusement le nouveau Ministre d'Etat de l'agriculture et Sécurité alimentaire

Gouvernement Suminwa : Alexis Alyson Kabambi félicite Raissa Malu, nommée ministre de l’éducation nationale

Ayant suivi votre nomination par son  Excellence Monsieur le  Président de la République Félix...