Kasaï central : préoccupé par la paie tardive des enseignants de Luiza et Kazumba, le député Jean Mazala se lance pour une solution

Partager

Après plusieurs cris d’alarmes des enseignants des territoires de Luiza et de Kazumba pour le payement tardif des leurs salaires à chaque fois, le député provincial Jean Mazala n’a pas bien digéré la situation et se lance pour une solution à cette situation.

Préoccupé, cet élu de la circonscription électorale de Luiza mène une plaidoirie pour la délocalisation de la paie de ces professionnels de la craie vers une autre banque.

« Vous savez que ça fait très longtemps que les enseignants de la province éducationnelle du Kasaï central 2 touchent leur salaire qu’après 60 ou 70 au lieu des 30 jours que compte le mois. Nous avons parler de cette situation à mainte reprise mais malheureusement la caritas ne veut pas bien servir ses enseignants jusqu’à présent. Voilà possible je suis entrain de faire une plaidoirie pour délocaliser la paie des enseignants de Luiza et Kazumba vers une autre banque pour que non seulement les enseignants bénéficient une paie bancarisée, mais aussi les fonctionnaires de l’administration publique d’une part, et solliciter un crédit pour permettre aux fonctionnaires de ne plus contracter les dettes liées au phénomène Banque Lambert d’autre part » précise cet élu.

Jean Mazala ajoute aussi qu’il est en discussion avec une banque qui devrait permettre aux enseignants et fonctionnaires de Kazumba et Luiza de se procurer des crédits sur place afin que ces derniers pallient toujours à leurs besoins au quotidien.

« Je suis déjà en contact avec une autre banque pour que pas seulement les enseignants mais aussi même les fonctionnaires de cette partie se procurent une banque qui leur facilitera d’avoir les crédits et même quand ils ne sont pas encore payés » ajoute ce député du Kasaï central.

Pour se faire, l’élu de LUIZA sollicite auprès des enseignants un Memorandum (exigé par le comité national de suivi de la paie) qui sera signé par quelques responsables du sous Secteur de L’éducation et structures syndicales de la Province Educationnelle du Kasaï Central 2, pour reussir ses demarches.

En rappel, les enseignants des tous les cinq territoires du Kasaï central avaient dans leur récente dénonciation, sollicité l’implication des autorités politico-administratives de les détacher de la CARITAS vers une autre banque de payement de leurs salaires.

Et désormais la balle est lancée dans le camp de ces enseignants car le député Jean Mazala reste ouvert à recevoir leur document qui va lui servir d’un soubassement pour un changement et une solution totale en leur faveur.

Siniori Junior MBUMBA

Articles similaires

RDC : des solutions pour promouvoir la paix et résoudre les conflits dans l’Est...

Une cinquantaine des jeunes ont pris part à un atelier organisé par le Parlement des Jeunes de la République démocratique du Congo, au cercle Élais de Kinshasa le 22 juillet 2024.

Desserte en eau et électricité en RDC : Patrick Muyaya et Teddy Lwamba annoncent...

Parmi ses engagements prioritaires pour ce nouveau quinquennat, le Gouvernement de la République, sous la conduite de la Première ministre Judith Suminwa Tuluka, s’emploie activement à mettre en place de nouvelles stratégies qui permettront d’améliorer, significativement, la desserte en eau et électricité en RD. Congo. 

Après sa nomination il y a un an, le PCA Emmany Ngoy Dioko veut...

Le conseil d'administration du fonds  de promotion culturelle, en abrégé FPC, a tenu sa toute première réunion du conseil d'administration, marquant ainsi le go de la deuxième année d'existence depuis sa nomination.