Forum AGOA 2024 : Dr Ngoie Joel prêt à apporter son expertise pour le succès de la RDC

Partager

Expert en plaidoyer et négociateur clé pour la réintégration de la RDC dans l’AGOA en 2020, le Dr. Ngoie Joel Nshisso appelle le gouvernement congolais à jouer un rôle actif au Forum AGOA 2024, qui se tiendra à Washington DC les 25 et 26 juillet. Il suggère que les autorités congolaises utilisent cette opportunité pour proposer que le Forum AGOA 2026 soit accueilli en RDC, mettant ainsi en lumière d’autres provinces du pays. Il se dit prêt à offrir ses stratégies pour garantir le succès de cette initiative si on le consulte.

 » Les pays africains ayant accueilli le Forum AGOA ont constaté une augmentation significative des investissements directs américains. La RDC pourrait exploiter l’AGOA pour attirer de tels investissements en présentant son accès privilégié au marché américain comme un atout majeur pour les investisseurs potentiels. Lors de ce forum, les grandes puissances économiques du monde seront attentives aux conclusions pour ajuster leur politique économique avec l’Afrique subsaharienne, et particulièrement avec la RDC. En outre, organiser le Forum AGOA en RDC transporterait une partie de Washington DC à Kinshasa, attirant ainsi l’attention des médias mondiaux sur ce moment crucial « , a-t-il expliqué dans un document parvenu à Tremplin-news.net

Impact Potentiel de la RDC au Forum AGOA

Le Professeur Ngoie Joel note que « les rapports sur les activités des pays éligibles à l’AGOA révèlent souvent des résultats médiocres en termes d’exportations vers les États-Unis et un manque d’assistance notable de ces derniers pour promouvoir les échanges économiques. Certains pays viennent se plaindre ou accuser les États-Unis pour leurs performances insuffisantes en matière d’exportations. »

Pour la République Démocratique du Congo, un pays en conflit depuis trois décennies et sans structure organisationnelle de l’AGOA, il estime que les justifications des faibles performances peuvent être présentées sous un angle positif. « Bien que les délégués puissent choisir cette voie pour diverses raisons, en tant qu’expert de l’AGOA impliqué dans les discussions sur l’extension du programme au-delà de 2025, je déconseille cette approche », précise-t-il. Il propose plutôt les conseils suivants :

1. Élaborer la stratégie quinquennale : Ne pas se précipiter dans la rédaction de cette stratégie. Même si cette opportunité a été manquée depuis la réintégration de la RDC dans l’AGOA, le forum et l’extension de l’AGOA fourniront de nouvelles données obligeant tous les pays à revoir leurs stratégies.

Comment la RDC peut-elle laisser un impact positif au forum AGOA ?

Par ailleurs, Professeur Ngoie Joel  indique que « les rapports des activités des pays éligibles de l’AGOA sont marqués par des résultats médiocres des exportations vers les Etats Unis et le manque d’une assistance remarquable des Etats Unis pour promouvoir les échanges économiques. Certains pays viennent se plaindre ou accuser les Etats Unis de leur manque de bonnes performances dans leurs exportations ».

Pour la République Démocratique du Congo, poursuit-il, pays en guerre depuis trois décennies et qui n’a pas une organisation structurelle de l’AGOA, les justifications et les excuses face à des faibles performances peuvent davantage être justifiées et utilisées comme un moyen de faire bonne image.

« Bien que les délégués du pays aient le choix de faire cela pour plusieurs raisons, en tant qu’expert de l’AGOA qui participe aux différents échanges pour l’extension de ce programme au-delà de 2025, je conseillerai une telle démarche », précise-t-il.  En contrepartie, il prodigue les conseils suivants :

1. Ne pas se précipiter dans la rédaction de la stratégie quinquennale de l’opérationnalisation de l’AGOA. Bien que l’occasion de rédiger ce rapport obligatoire a été ratée depuis la réintégration de la RDC dans le programme, ce Forum et l’extension de l’AGOA apporteront des nouvelles données qui vont obliger tous les autres pays à revoir leurs stratégies AGOA ;

2. Ne pas se précipiter de mettre en place le comité national et la coordination de l’AGOA RDC pour les mêmes raisons évoquées au point précédent ;

3. Au Forum, il faut s’efforcer de vendre “The Congo DRC Value Proposition” sur les minerais stratégiques, la lutte contre le réchauffement climatique, la protection de l’environnement, la nouvelle génération des énergies renouvelables, le tourisme, la diaspora…

4. La demande de partenariats en matière de formation technique, de développement des infrastructures nécessaires pour améliorer la qualité et la quantité des productions locales et l’amélioration de la chaîne de valeur.

La Rédaction

Articles similaires

Lutte contre le chômage à Kananga : la Dynamique des Jeunes Entrepreneurs lance la...

Lancement ce lundi 08 juillet d'une formation sur l'entrepreneuriat organisée par la Dynamique des jeunes entrepreneurs (D.J.E) dans la ville de Kananga au Kasaï central.