À travers l’ONGD “ACTION PLUS” : Maguy Dorcas Nzumba Muteba plaide pour des femmes veuves

Partager

La journée du 23 juin consacrée aux veuves a été l’occasion pour Maguy Dorcas Nzumba Muteba, présidente de l’ONGD “ACTION PLUS”, qui est une structure qui a pour mission de s’occuper des femmes veuves, a accepté de consacrer le reste de sa vie à la protection de cette catégorie des femmes à savoir, les femmes veuves, d’évoquer le sort de celles-ci après avoir leurs maris. Des témoignages de certaines d’entre elles dépassent tout entendement.

Du haut de ses 38 ans d’âge, Maguy Dorcas Nzumba Muteba, mère de trois enfants, plaide pour que la loi protégeant les femmes veuves et leurs enfants orphelins, soit de stricte application. De cette façon après, la mort de l’époux la veuve et les orphelins puissent vivre normalement. L’objectif de cette sortie médiatique est de maintenir la pression afin de pousser l’autorité à y veiller davantage.

Des projets à court, moyen et long terme

La fondatrice de « ACTION PLUS » n’est pas restée mains croisées attendant l’aide des institutions publiques. Avec les moyens de bord, elle tente, tant soit peu, de soulager ces veuves en difficulté à travers différents projets. À court terme, Maguy Dorcas Nzumba Muteba et son équipe assistent des nécessiteux avec quelques dons en vivres et non-vivres. C’est dans ce cadre qu’elle a organisé plusieurs descentes dans différents coins de la capitale pour « redonner sourire à ces femmes vulnérables ».

Tandis que dans le moyen et long terme, elle prévoit de construire des centres de formation pour que ces femmes et leurs dépendants deviennent véritablement autonomes.

C’est dans cet ordre d’idées qu’une formation en Make up et en coupe et couture avait déjà été amorcée au profit des femmes veuves prises en charge par cette organisation. Les enfants de ces dernières suivraient également gratuitement cette filière de formation pour les rendre indépendantes. Ces séances de formation ont été momentanément suspendues pour des raisons stratégiques. Elles seront relancées dans les tout prochains jours, apprend-on des sources de ladite ONGD.

Cette ONGD existe depuis le 1er janvier 2021. Outre quelques programmes, il y a notamment “Action égale sourire”, “Action égale santé” et bien d’autres. Il s’agit d’une façon pour la philanthropie de multiplier des stratégies qui puissent lui permettre d’aider, de la plus belle manière possible, ces personnes qui sont dans le besoin.

ONGD “ACTION PLUS” au Canada

Depuis une certaine période, la Présidente de l’ONGD ACTION PLUS a migré vers le Canada, précisément dans la ville d’Edmonton, dans la province de l’Alberta, avec toute sa famille pour, entre autres, des raisons professionnelles. Mais de loin, elle continue à gérer son organisation non gouvernementale de développement, à travers notamment la grande équipe qu’elle a laissée à Kinshasa.

Toujours animée par le désir d’assister les autres, Maguy Dorcas Nzumba Muteba a observé la société canadienne pour savoir en quoi sa structure peut lui être utile. C’est dans cette optique qu’elle s’est rendu compte que les nouveaux arrivants dans ce pays de l’Amérique du Nord, éprouvent d’énormes difficultés pour s’intégrer. C’est à la suite de ce constat qu’elle a mené des démarches pour que le gouvernement canadien reconnaisse officielle son organisation, chose qui a été faite avec succès.

Depuis là, Maguy Dorcas Nzumba Muteba, ensemble avec l’équipe qu’elle a constituée sur place à Edmonton, organisent des séances de travail avec les nouveaux arrivants pour leur faciliter l’intégration dans leur nouvel environnement de vie, notamment en les guidant pour avoir des documents de résidants, pour chercher du travail…

Par ailleurs, l’ONGD ACTION PLUS/Canada propose aussi des services bénévoles à différentes structures qui organisent des activités à Edmonton. Elle se propose de les aider à apprêter les lieux de conférences, à monter le podium, à nettoyer des salles…

En somme, Maguy Dorcas Nzumba Muteba a toujours exprimé le voeu de voir son ONGD gravir les échelons jusqu’à devenir une organisation reconnue sur le plan international. Déjà à Kinshasa (RDC) puis à Edmonton (Canada), son voeu a plus de chance de se concrétiser.

T-News & La Pros

Articles similaires

Kinshasa : un délai de 7 jours accordé aux propriétaires des véhicules abandonnés sur...

C'est à travers un document rendu public ce mercredi 23 juillet 2024, que la police nationale congolaise (PNC) ville de Kinshasa, a accordé un délai de 7 jours aux propriétaires des véhicules abandonnés sur la voie publique, avant qu'ils ne soient saisis.

Sankuru : la population de Lodja exprime son ras-le-bol face à la non exécution...

Financés il y a peu par le Gouvernement central de la République, les quatre projets pour les infrastructures peinent à être exécutés. Pour exprimer son ras-le-bol, la population de Lodja a tenu ce vendredi, 12 juillet 2024, une marche pacifique. 

EXETAT-KABINDA : le premier lauréat bénéficiera d’une somme colossale !

Dans un communiqué signé par le chargé de communication de l'association des Amis de Maître Jeef Kiovue, dont une copie est parvenu à notre rédaction, cette association qui prône l'encadrement de la jeunesse met un montant d'un million de francs congolais pour tout finaliste de Kabinda ville et territoire qui aura un pourcentage élevé par rapport aux autres à titre d'encouragement.