Lomami : un étudiant de l’ISTM Kabinda tabassé ce mercredi par des bandits non autrement identifiés !

Partager

Ces malfrats non identifiés, ce sont déchargés sur l’étudiant Mputu Ngoyi François de Bac 1, dans le département des soins généraux de l’institut supérieur de techniques médicales (ISTM) de Kabinda, alors que ce dernier regagnait son domicile. Ce fait s’est déroulé au centre ville de Kabinda, commune de Kabondo, quartier portant le même nom. 

Selon ses collègues, l’étudiant était au départ malade, n’ayant pas de force pour se rendre seul à la maison, obligé d’être accompagné par son frère. Arrivé au Quartier Kabondo, ces inciviques les ont arrêtés et les ont tabassés et cela sans aucun motif valable.

Acheminés en urgence à l’hôpital général de référence de Kabinda, les médecins ont après différents examens confirmé à la presse que l’étudiant Mputu Ngoyi François a connu un traumatisme Crânio Encéphalique. Selon eux, ces inciviques auraient utilisé des outils en fer pour le battre. « Sa situation est très critique», affirme une source, qui ajoute que les malfaiteurs qui ont barricadé la route à ces deux étudiants disaient qu’ils veulent déstabiliser le comité de gestion de cette institution.

Contacté par notre média, les dirigeants de cette institution déplorent ce comportement incivique de ces voyous qui se donnent l’audace de barricader la voie publique aux étudiants et aux enseignants de cet établissement.

Voulant vanger leur collègue, les étudiants qui tenaient faire une marche de Colère ont été appelés à l’apaisement par la directrice générale Catherine KAbika Ilunga. Car selon elle, la situation est sous surveillance. les machines sont  mises en œuvre pour décourager ce mouvement. Nous sommes dans Etat de droit, la justice féra son travail et les vrais auteurs de ces actes seront dévoilés.

Emmanuel KABANGU

Articles similaires

Kinshasa : un délai de 7 jours accordé aux propriétaires des véhicules abandonnés sur...

C'est à travers un document rendu public ce mercredi 23 juillet 2024, que la police nationale congolaise (PNC) ville de Kinshasa, a accordé un délai de 7 jours aux propriétaires des véhicules abandonnés sur la voie publique, avant qu'ils ne soient saisis.

Sankuru : la population de Lodja exprime son ras-le-bol face à la non exécution...

Financés il y a peu par le Gouvernement central de la République, les quatre projets pour les infrastructures peinent à être exécutés. Pour exprimer son ras-le-bol, la population de Lodja a tenu ce vendredi, 12 juillet 2024, une marche pacifique. 

EXETAT-KABINDA : le premier lauréat bénéficiera d’une somme colossale !

Dans un communiqué signé par le chargé de communication de l'association des Amis de Maître Jeef Kiovue, dont une copie est parvenu à notre rédaction, cette association qui prône l'encadrement de la jeunesse met un montant d'un million de francs congolais pour tout finaliste de Kabinda ville et territoire qui aura un pourcentage élevé par rapport aux autres à titre d'encouragement.