RDC : le ministère public a requis 20 ans de prison pour le pasteur Pierre Kasambakana !

Partager

Après plusieurs semaines de procès, le ministère public a requis ce lundi le pasteur  Pierre Kasambakana à 20 ans de prison de l’église primitive en RDC, pour viol sur mineure, harcèlement sexuel, mariage forcé et atteinte aux moeurs.

Accusé d’avoir été marié à une présumé mineure, la ligue de la zone Afrique Afrique pour la défense des droits des enfants et élèves (LIZADEEL) avait porté le pasteur Pierre Kasambakana en justice, afin de répondre de ses actes que nombreux considèrent comme indigne d’un homme de Dieu.

Lors de ce procès, le numéro de l’église primitive n’était pas le seul accusé. Le père de la jeune fille, Mabiala Nzuzi, et l’officier de l’état civil de la cité de Kinzau-mvuete au Kongo-Central, qui a présidé la cérémonie dudit mariage, ont été également sur le banc des accusés.

Notons par ailleurs que, le verdict final de la justice congolaise est attendu le 7 juin. De ce fait, le ministère public a en outre demandé la fermeture de l’église primitive. 

Japhet Punzu 

Articles similaires

Suppression de Fulio 92 : les responsables des confessions religieuses chez Constant Mutamba !

Le Ministre d'État, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Constant Mutamba Tungunga, a reçu ce lundi 14 Juin 2024, dans son cabinet de travail, les responsables des confessions religieuses.

“Impunité zéro, fini la récréation”, le nouveau slogan du ministre de la justice Constant...

Zéro impunité et fini la récréation, c'est le nouveau slogan du ministre de la justice et garde des Sceaux, Constant Mutamba Tungunga.

Sénatoriales et gouvernorales au Kasaï : la société civile dénonce la corruption et réclame...

la société civile dénonce la corruption et réclame une enquête judiciaire contre la CENI