Kasaï : clôture d’un atelier sur la mise en œuvre des mécanismes de la justice transitionnelle

Partager

Les défenseurs des droits de l’homme de la province du Kasaï sont arrivés au terme d’un atelier de deux jours, soit du 25 au 26 Avril 2024 pour le renforcement de leurs capacités sur la mise en œuvre des mécanismes de la justice transitionnelle.

Ces défenseurs des droits humains sont venus de trois territoires notamment : Tshikapa, Ilebo et Luebo ainsi que ceux de la ville de Tshikapa.

Ces assises ont été organisées par le ministère national des droits humains, représenté par son conseiller Joseph Kasa, sous l’appui technique et financier du BCNUDH avec objectif de permettre aux participants de collecter les données complémentaires en vue de la publication du rapport qui doit ouvrir la voie à l’implémentationdes mécanismes de la justice transitionnelle au Kasaï.

D’après Gilbert Ngoy coordonnateur de la société civile bonne gouvernance et l’un des consultants, les objectifs poursuivis ne sont autres que la récolte des perceptions des victimes et témoins sur les violences graves des Droits Humains commises au Kasaï, les réparations y afférentes.

 » Il est question d’outiller ces consultants présélectionnés en vue d’un déploiement sur terrain pour la collecte des données qualitatives pouvant permettre de clôturer les consultations populaires dans la province du Kasaï. Cependant, les objectifs poursuivis ne sont autres que de récolter les perceptions des victimes et témoins sur les violences graves des Droits Humains commises au Kasaï, les réparations y afférentes ainsi que le type de justice qui est la meilleure pour elles, a précisé Gilbert Ngoyi

À en croire, la population Kasaienne est encouragée à collaborer avec les consultants afin de permettre au Gouvernement central à travers le Ministère National des Droits Humains de disposer d’un rapport fiable en vue des actions qui rencontrent la volonté des victimes et des communautés locales.

Gilbert Ngoy indique également que la population ne doit pas entendre par justice transitionnnelle, des arrestations et condamnations par la justice classique car la justice transitionnnelle est une notion large, qui peut ne pas faire recours à la justice classique si les victimes le souhaitent.

Selon lui la justice transitionnelle est une justice réparatrice, dont la finalité est la réconciliation, après la révélation de la vérité et les réparations qui peuvent être collectives ou individuelles.

John Joao

Articles similaires

Firmin Mvonde appelé à poursuivre les auteurs des pratiques déviantes à caractère sexuel et...

Le ministre de la justice et garde des sceaux, Constant Mutamba vient d'instruire, ce samedi 15 juin, le Procureur Général près la Cour de cassation d'engager des poursuites contre les personnes qui font l'apologie de l'homosexualité en RD-Congo.

RDC : le ministère public a requis 20 ans de prison pour le pasteur...

Après plusieurs semaines de procès, le ministère public a requis ce lundi le pasteur  Pierre Kasambakana à 20 ans de prison de l’église primitive en RDC, pour viol sur mineure, harcèlement sexuel, mariage forcé et atteinte aux moeurs.

Affaire Fridolin Ambongo : la CENCO réagit et fait le point !(Document)

la CENCO réagit et fait le point