RDC : tête à tête entre Rose Mutombo et Alyson King à Kinshasa !

Partager

La ministre d’Etat, ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Rose Mutombo Kiese a reçu, le mardi 16 avril dernier, dans son cabinet de Kinshasa-Gombe, une délégation américaine conduite par le sous secrétaire d’Etat adjoint aux droits humains et ensuite par l’ambassadrice de Grande-Bretagne en RDC, Alyson King.

‘’ Nous avons parlé des questions importantes de la justice en République Démocratique du Congo, de la guerre dans l’Est du pays et de l’importance de combattre l’impunité de trouver une solution politique”, a déclaré l’ambassadrice de Grande-Bretagne King Alyson. Aussi l’ambassadeur de Grande-Bretagne a exposé ses préoccupations pour la levée du moratoire sur la peine de mort.

« Madame la ministre d’Etat, ministre de la Justice et Garde des Sceaux  a présenté les perspectives du gouvernement congolais. “Nous avons parlé de la surpopulation dans les prisons et des mesures que la ministre d’Etat est en train d’adopter pour améliorer cette situation, y compris les réformes dans le secteur de la Justice et les violences basées sur le genre. Mais en général, la Grande-Bretagne continuera à accompagner la RDC dans plusieurs domaines et voilà nous sommes des amis du peuple congolais », a-t-elle poursuivi.

Concernant la levée du moratoire sur la peine de mort, nous avons une position globale contre la peine du mort parce qu’on considère que c’est contre les droits de l’homme. 

Elle a, en outre, indiqué que la patronne du ministère de la justice l’a rassuré qu’il y aura des procédures légales qui seront menées avant de penser à implémenter ce genre de décisions. Mais quand même pour l’image de de la Rdc, ça serait mieux de continuer à améliorer la situation pour le respect des droits de l’homme et ne pas prendre des décisions qui vont dans le mauvais sens. 

Pour elle, la ministre de la justice a insisté sur la restauration de la paix dans la partie Est du pays.

« Beaucoup d’efforts ont été fournis pour la réparation des victimes des violences sexuelles par la mise en place du Fonarev », a dit Rose Mutombo.

Avec le sous-secrétaire d’État adjoint aux droits de l’homme  Enrique Roig en séjour en RDC conduite par l’ambassadrice des USA en RDC,  les échanges ont porté sur la réforme du système judiciaire, la lutte contre la corruption, la situation sécuritaire  ainsi que la situation carcérale. La ministre d’Etat a expliqué à ces hôtes que son ministre travaille sur les recommandations issues des états généraux de la Justice tenue en 2015, notamment sur le recrutement des nouveaux magistrats pour combler le déficit qu’il y avait à travers le pays. Le gouvernement a recruté en 2022, 5000 magistrats dont 2500 ont été formés et pris en charge l’année passée, les 2500 autres sont en train de remplir leurs formalités pour leur formation cette année. 

Rose Mutombo a évoqué les efforts fournis par le Gouvernement congolais concernant la lutte contre la corruption par le vote  des différentes lois au niveau du Parlement. Les efforts pour désengorger les prisons par la construction des nouveaux centres pénitentiaires. Elle n’a pas manqué d’évoquer les défis pour la formation des magistrats, du personnel pénitentiaire et de restauration de la paix. 

Le diplomate américain s’est dit satisfait des efforts fournis par la RDC, pays continent pour relever certains défis de l’heure. Il a renouvelé l’engagement des USA à continuer à accompagner la RDC. 

La rédaction

Articles similaires

Devant Félix Tshisekedi, les ambassadeurs Européens condamnent toute tentative de déstabilisation de la RDC

Devant Félix Tshisekedi, les ambassadeurs Européens condamnent toute tentative de déstabilisation de la RDC

Coopération : la Chine entend faire participer la PNC à un séminaire sur la...

la Chine entend faire participer la PNC à un séminaire sur la sécurité

Insécurité dans l’Est: la Russie accepte la résolution de  l’ONU de fournir un soutien...

La Russie a réitéré son soutien aux résolutions de la Mission onusienne en RDC...