Insécurité dans l’Est: la Russie accepte la résolution de  l’ONU de fournir un soutien au tandem FARDC-SAMIDRC contre le M23

Partager

La Russie a réitéré son soutien aux résolutions de la Mission onusienne en RDC de fournir un certain niveau d’assistance aux troupes de la SADC et de l’armée congolaise afin de restaurer la paix à l’Est du pays. 

Dans sa déclaration faite le 20 février dernier lors de la réunion d’information du Conseil de sécurité de l’ONU sur la situation en RDC, la représentante permanente adjointe de la Russie à l’ONU, Anna Evstigneeva a indiqué que ces efforts conjoints reflètent un engagement en faveur du principe des « solutions africaines aux problèmes africains ».

« Il est important d’assurer le niveau nécessaire de coordination avec la Monusco et d’identifier des modalités efficaces pour travailler ensemble pour surmonter l’instabilité. Nous sommes prêts à discuter des paramètres selon lesquels la Mission serait en mesure de fournir un certain niveau d’assistance aux forces régionales », a indiqué la diplomate russe.

La Russie a condamné les bombardements de zones peuplées et de camps de personnes déplacées. Elle a aussi manifesté son indignation quant au nombre de victimes touchées depuis le début de ce massacre. 

La Russie, membre du G8, a réaffirmé son attachement à l’obtention de résultats concrets dans le cadre du processus de Luanda.

« Il est clair que la situation dans les provinces orientales de la RDC a un impact négatif sur l’ensemble de la région des Grands Lacs. Les actions du M23 ont déjà conduit à une crise humanitaire et à une augmentation rapide du nombre de personnes déplacées, qui ont dépassé les 7 millions de personnes. Il est clair que la sécurité et la stabilité dans l’est de la RDC sont dans l’intérêt de tous les pays de la région des Grands Lacs. En tant que membre permanent du Conseil de sécurité, la Russie a rassuré qu’elle continuera à faire tout ce qui est nécessaire pour contribuer à résoudre la crise dans l’Est de la République démocratique du Congo, y compris à l’étape cruciale du retrait de la Monusco», a conclu la représentante permanente adjointe de la Russie à l’ONU, Anna Evstigneeva.

Kingali, accusé par la République démocratique du Congo et l’ONU de soutenir le M23 s’est opposé à tout soutien onusien à la mission militaire de la SADC et aux FARDC. 

Pour le Rwanda, ce type de soutien encouragerait le gouvernement de la RDC à rechercher une solution militaire plutôt qu’une « solution négociée et pacifique à la crise. 

Samuel Nakweti et Perci M

Articles similaires

Devant Félix Tshisekedi, les ambassadeurs Européens condamnent toute tentative de déstabilisation de la RDC

Devant Félix Tshisekedi, les ambassadeurs Européens condamnent toute tentative de déstabilisation de la RDC

Coopération : la Chine entend faire participer la PNC à un séminaire sur la...

la Chine entend faire participer la PNC à un séminaire sur la sécurité

Tension RDC-RWANDA : Paul Kagame dit « oui » à une rencontre avec Felix...

Après les têtes à tête avec le président Angolais, le président Rwandais Paul Kagame...