Guère dans l’Est : « Évoquer encore la voie diplomatique en négociant avec KAGAME est une trahison contre le peuple » ( Prince Epenge)

Partager

Président national de son parti, l’Action pour la démocratie et le développement au Congo, l’opposant Prince Epenge a donné son point de vue sur la situation sécuritaire dans l’Est de la République démocratique du Congo.


Ce bras droit de Martin Fayulu et cadre de Lamuka estimé que tout initiative de conciliabule directe ou indirecte avec le Rwanda agresseur est considéré comme trahison envers l RDC.
Cela, en réponse au Président de la République, qui a affirmé hier que le seul dialogue possible qui puisse être accepté par Kinshasa, c’est avec le Kigali et ‘on avec le M23.
« Évoquer encore la voie diplomatique en négociant avec KAGAME est une trahison contre le peuple», croit-il.

Selon lui, la seule option possible pour faire régner la paix dans la partie orientale du pays, c’est de déclarer la guerre contre le Rwanda.

« Il faut arrêter la guerre par la guerre et combattre le feu par le feu, le RWANDA de KAGAME ne se retirera du Congo définitivement que si nous sommes en mesure de nous imposer par la guerre. Félix TSHILOMBO est loin de comprendre ça, voilà pourquoi il pleurniche toujours», ajoute l’opposant.

La Rédaction

Articles similaires

RDC-Crise sécuritaire dans l’Est : Roland Ngoie appelle à la mobilisation derrière Félix Tshisekedi...

RDC-Crise sécuritaire dans l'Est : Roland Ngoie appelle à la mobilisation derrière Félix Tshisekedi pour faire barrage à Kagame

Ituri : plusieurs enfants, abandonnés innocemment par leurs parents à Mambasa !

Plusieurs enfants sont ces derniers temps délaissés par leurs parents dans la rue et souvent ramassés par des personnes de bonne volonté et éléments des forces l'ordre dans la cité de Mambasa chef-lieu du territoire portant le même nom, dans la province de l'Ituri.

Festival  international de la jeunesse : la RDC valablement représentée en Russie par l’élève Daily...

Organisé du 31 mai au 2 juin  dernier, le festival international de la jeunesse placé sous le thème : “ Mouvement des premiers “ a connu la participation d'une centaine des jeunes de moins de 18 ans venus de tous les horizons du monde qui ont envahi Moscou, la capitale Russe.