RDC : près de 38 nouveaux magistrats ont prêté serment ce samedi 03 février à Kinshasa !

Partager

Affectés sous peu au parquet près de grande instance de Kinshasa/Kinkole, 38 nouveaux magistrats nommés, ont officiellement prêté serment devant les juges et les ministères publics, ce samedi 03 février 2024 à dans la capitale de la République démocratique du Congo.

Selon Me Jean Paul Matondo Ukuta, premier substitut du procureur de la République, près du parquet de grande instance de Kinshasa/ Kinkole, ces nouveaux magistrats ont été nommés par le chef de l’état pour l’exercice de 2023.

« Les 38 magistrats font partie de 2500 de nouveaux magistrats retenus à l’issue de concours de recrutement des magistrats spéciaux en 2022, nommés par le président de la République, Félix Tshisekedi  pour l’exercice 2023 », a fait savoir Me Jean Paul Matondo Ukuta.

Les récipiendaires de substitut du procureur de la République, ont  juré de respecter la constitution et les lois  de la République, de remplir loyalement et fidèlement avec honneur et dignité, les fonctions qui leur ont été confiées avant de signer leur procès verbal.

Par ailleurs, le juge Gahungu du tribunal près de grande instance de Kinshasa/Kinkole a pris acte de cette prestation, avant de les féliciter. En outre, 7 premiers substituts du procureur de la République qui sont des anciens magistrats, ont aussi renouvelé leur serment statutaire.

Notons que, près de 2500 magistrats étaient retenus sur 7000 reçu au  concours en 2022, conformément au statut des magistrats, dans son article 5 qui prévoit un recrutement obligatoire des magistrats.

Japhet Punzu

Articles similaires

La double injonction du ministre de la Justice et Garde des Seaux mise en...

La double correspondance du Minetat ministre de la Justice Constant MUTAMBA signée par une série d’arrêté du 15 juin dernier adressée au Procureur Général portant, Injonction d’engager des poursuites contre les auteurs des pratiques déviantes à caractère sexuel et homosexuel, ainsi les auteurs des nuisances sonores a été exécuté en moins d’une semaine.

RDC : « je m’emploierai (…) à administrer une thérapie de choc, par des...

Nommé il y a près de 48 heures sur ordonnance présidentielle, le nouveau ministre de la Justice et des Sceaux, Constant Mutamba, annonce la mise en œuvre d'une réforme judiciaire au sein de cet organe de l'État afin de redorer l'image de la justice congolaise. 

Sénatoriales et gouvernorales au Kasaï : la société civile dénonce la corruption et réclame...

la société civile dénonce la corruption et réclame une enquête judiciaire contre la CENI