UNILU : un nouveau docteur en sciences de l’information et de la communication enrichit la Faculté des Lettres et Sciences Humaines

Partager

L’assistant Didier Makal Mukaleng a brillamment défendu sa thèse de doctorat intitulée « Discours et identités dans les médias citoyens congolais : de l’énonciation discursive à la pragmatique de la communication en politique », ce mercredi 24 janvier 2024. 

Sa démonstration a souligné la puissance des médias citoyens congolais dans la mobilisation politique et sociale, mettant en lumière l’expression populaire comme un vecteur structurant de la pensée politique et sociale.

La cérémonie de remise du titre de Docteur en sciences de l’information et de la communication à Didier Makal Mukaleng a été marquée par des échanges enrichissants et des délibérations, aboutissant à l’attribution du titre avec mention grande distinction par le jury présidé par le professeur ordinaire Jean-Marie Dikanga Kazadi.

Sous l’autorité du professeur ordinaire Malemba N’sakila Gilbert, Secrétaire Général à la Recherche de l’UNILU, cette cérémonie a été orchestrée en présence du doyen de la Faculté des Lettres, soulignant ainsi l’importance accordée à la reconnaissance des travaux académiques de haut niveau.

Paul Claudel Kamukenj

Articles similaires

À l’Universités de Hangzhou en Chine, Carmelle Yav a soutenu sa thèse avec maestria 

La République démocratique du Congo n’est pas que riche en minerais, en eaux et en forêts. Elle est également très riche en capital humain qui regorge des talentueux et ambitieux. C’est le cas de Carmelle Yav, une jeune dame ambitieuse et brillante qui a soutenu sa thèse avec brio à l'une des plus prestigieuses universités de Hangzhou (Zhejiang sci-tech university) en Chine.  

Usurpation de pouvoir et octroie de titre académique en dehors de l’université : 6...

Usurpation de pouvoir et octroie de titre académique en dehors de l'université : 6 professeurs suspendus à l'UNIKIN

Sankuru/Tshumbe : un bâtiment de l’Institut Tokimane consumé !

A Tshumbe, siège du diocèse portant le même nom, dans la province du Sankuru, un feu d'origine inconnue a consumé un bâtiment de six salles de classe et le Bureau du directeur des études de l'Institut TOKIMANE/MGR NYEME.