RDC/Élections 2023: la MOE/FENAPHACO exige des poursuites judiciaires contre la CENI pour expliquer la détention des DEV par les particuliers et les Politiques !

Partager

La Fédération nationale des associations des personnes handicapées du Congo (FENAPHACO/HANDICAP-CONGO), a publié, le jeudi 18 janvier 2024, le rapport de la mission d’observation électorale.

En effet, cette plainte de la MOE/FENAPHACO est à adresser contre l’Assemblée Plénière de la CENI et le Secrétaire Exécutif National de la CENI. La MOE/FENAPHACO dit avoir relevé plusieurs cas d’irrégularités et des fraudes avant, pendant et après les élections présidentielle, législatives nationales et provinciales du 20 décembre 2023.

Cette mission d’observation électorale avait pour objectif d’augmenter la confiance du public dans l’intégrité des opérations de vote et de contrôler des opérations, de faire en sorte que les dispositions constitutionnelles, la loi électorale, les mesures d’application, le règlement et le code de bonne conduite en vigueur soient respectés surtout en ce qui concerne les Personnes vivant avec Handicap.

Pour couvrir une bonne partie de la RDC, 250 observateurs pour l’ensemble du pays ont été déployés; dont 50 à Kinshasa, 20 au Kongo Central, 15 au Kwilu, 15 au Kasaï, 20 au Kwango, 15 au Kasaï Central, 15 au Kasaï Oriental , 10 au Haut Katanga , 10 au Sud Kivu , 10 au Nord Kivu , 10 au Sud Ubangi , Nord Ubangi10, 10 au Lualaba, 10 à l’Equateur, 15 à Maï-Ndombe et 15 dans la Mongala.

Ces observateurs ont constaté des irrégularités dans 250 centres de vote visités ; tandis que les mêmes opérations se sont déroulées relativement bien dans 39 bureaux de vote.

Parmi les irrégularités, la mission d’observation électorale (MOE) de la FENAPHACO dit avoir constaté que beaucoup des candidats ont utilisé les biens publics pour leurs campagnes électorales, notamment l’affichage des photos au stade des martyrs de la Pentecôte, les bus de la société Transco, les véhicules de l’État ; plusieurs centres et bureaux de vote n’ont pas été accessibles aux PVH ; les PVH ont été obligées de faire le fil d’attente, en violation de la Loi électorale et ses mesures d’application ; l’interdiction aux PVH d’entrer dans plusieurs bureaux de vote avec leurs guides ou assistant de confiance, ce qui a permis aux agents de la CENI, de voter d’autres candidats de leur choix ; la non-affectation des interprètes des langues de signe dans les bureaux de vote en faveur des personnes sourdes et malentendantes ; les bureaux de vote étaient moins nombreux par rapport au nombre des votants ; l’affichage tardif des listes d’électeurs, contrairement à l’article 8 de la Loi électorale. Beaucoup d’électeurs ont découvert leurs noms en plein vote et d’autres par contre, n’ont pas trouvé leurs noms sur les listes. Ce qui a provoqué un engouement terrible devant les bureaux de vote.

Le rapport de la MOE de la FENAPHACO signale également que les bureaux de vote n’étaient pas ouverts à 06h comme prévu ; tandis que d’autres ont ouvert à 15h et la majorité à 17h et 18h et les dispositifs électroniques de vote, DEV, ont pris plus de 2h30, suite à leur déploiement tardif. Ceci a découragé un grand nombre d’électeurs PVH qui sont retournées à la maison, occasionnant ainsi un faible taux des PVH qui ont voté en violation de la Loi organique portant promotion et protection des droits des personnes handicapées, de la Charte africaine des droits des personnes handicapées, en son article 21 et de la Convention relative aux droits des personnes handicapées, en son article 29.

La MOE de la FENAPHACO demande des poursuites judicaires contre le Bureau de la CENI, l’Assemblée Plénière de la CENI et le Secrétaire Exécutif National de la CENI pour expliquer la détention des DEV par les particuliers et les Politiques.

D’où, elle encourage les personnes vivant avec Handicap à l’unité et aussi à s’engager pour des nouvelles reformes électorales inclusives qui doivent prendre en compte les Personnes vivant avec Handicap et au respect de la loi organique portant promotion et protection des droits des Personnes vivant avec Handicap , de la Charte Africaine des Droits des Personnes Handicapées et de la Convention relative aux Droits des Personnes Handicapées.

 » Nos remerciements à notre partenaire financier NED( National Endowment for democracy), qui a permis à la FENAPHACO daccréditer, de former et de déployer 250 Observateurs électoraux dans 16 Provinces de la RDC pour surveiller le Processus de vote pour les Personnes vivant avec Handicap le 20 Décembre 2023″, peut-on lire dans le rapport lu par M. Chanchan Mutupa, chargé de communication de la FENAPHACO.

Jules Ntambwe

Articles similaires

À l’UNIKIN, Patrick Onoya prêche l’entrepreneuriat comme clé du développement du pays !

Beaucoup d’entre les jeunes sont ceux qui croient encore que seule la politique rend riche et prospère RDC. Cette réflexion inerte et stérile est partagée par la plupart des congolais. Mais, seulement, elle n’est ni vraie ni conseillée, selon Patrick Onoya, qui pense par contre qu’elle rend paresseux. 

Mimy Monga Numbi, DG de l’Onapac, félicite chaleureusement le nouveau Ministre d’Etat de l’agriculture...

Mimy Monga Numbi, DG de l'Onapac, félicite chaleureusement le nouveau Ministre d'Etat de l'agriculture et Sécurité alimentaire

Gouvernement Suminwa : Alexis Alyson Kabambi félicite Raissa Malu, nommée ministre de l’éducation nationale

Ayant suivi votre nomination par son  Excellence Monsieur le  Président de la République Félix...