Kinshasa : révoqué, Ngobila humilié après avoir convoqué une réunion irrégulière avec les responsables des communes, l’ordre finalement rétabli, l’intérim assuré

Partager

Révoqué pour fraude électorale et vandalisme lors des élections du 20 décembre 2023, le gouverneur de la ville province de Kinshasa, Gentiny Ngobila, a tenté en vain son FORCING contre la décision du Vice-Premier ministre et ministre de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières, Peter Kazadi Kankonde. Il convoque en toute illégalité une réunion avec les bourgmestres de la capitale. Conséquence, c’est une cour de Fatima sans engouement, seulement la salle est à peine occupée par quelques têtes des chefs de quartier venus répondre à une réunion convoquée en toute irrégularité par un gouverneur de Kinshasa qui a fait montre d’insubordination. Celui-ci est vomis par les Kinois, la rue se charge de mettre fin à cette folie perçue par beaucoup comme un acte déloyal.

Et pourtant, il semblait être bien averti qu’en cherchant à défier un Vice-premier Ministre, par surcroît son autorité hiérarchique, de la carrure de Peter Kazadi, il n’était pas évident d’y sortir sans laisser des plumes. Vivement la fin du règne de l’ex homme fort de Kinshasa intervenu jeudi 18 janvier, date à laquelle le gouverneur intérimaire, Gecoco Mulumba a pris officiellement possession de ses bureaux de travail à l’hôtel de ville de Kinshasa.

Déjà ce vendredi, la vraie autorité urbaine a eu une réunion avec les bourgmestres et bourgmestres adjoints de 24 communes élargi aux différents chefs de quartiers en vue des préparatifs de la cérémonie de prestation de serment et d’investiture à la magistrature suprême du Chef de l’Etat réélu Félix Antoine Tshisekedi.

La Rédaction

Articles similaires

RDC : le gouvernement Suminwa  prévoit un budget quinquennal de 18 milliards USD pour...

Douze jours après son dévoilement, le gouvernement Judith Suminwa vient d'être investi officiellement. C'était au cours d’une plénière inaugurale de ce mardi 11 juin 2024 par les élus nationaux. 

Kasaï central – Exetat : avec ses 30 millions des francs, le député national...

Kasaï central - Exetat : avec ses 30 millions des francs, le député national Aldos Tshitoko supporte les frais de participation de 300 élèves à Dibaya

Guerre en RDC : faute des affrontements FARDC-M23, le CICR suspend son aide aux...

C'est via un communiqué officiel rendu public ce mardi, que le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a annoncé la suspension depuis le 30 mai 2024, de sa distribution d’aide alimentaire en faveur des personnes déplacées installées sur l’axe Kanyabayonga – Burangiza et Bulindi dans la chefferie Bwito-Rutshuru, territoire de Lubero, au nord de la province du Nord-Kivu.