Société : la hausse du prix du carburant à la base des difficultés de transport en commun au Kasaï

Partager

Le prix du carburant à Tshikapa m, chef-lieu de la province du Kasaï, a pris l’ascenseur. Il y a une semaine, un litre d’essence qui se vendait à 2000fc voire 2500fc, se vend actuellement à 4000fc dans tous les marchés de la ville.

Le transport en commun devient de plus en plus difficile à cause de cette hausse vertigineuse du prix du carburant à Tshikapa, une faible distance qui coûtait 500fc coûte à présent à 1000fc .

Les revendeurs du carburant disent avoir rencontré des difficultés à s’en procurer auprès de leurs fournisseurs et indiquent que cette hausse se justifie par la rareté de carburant sur les marchés au mauvais état des routes reliant la ville de Tshikapa et les autres voies où proviennent le carburant.

Pour l’instant, aucune autorité n’a su communiquer sur les raisons exactes de cette hausse du prix et ce, malgré les raisons citées par les vendeurs eux-mêmes.

Jadot Lukadi

Articles similaires

Kinshasa : une trentaine de jeunes sensibilisés sur la  promotion de la culture de...

En cette ère où la manipulation de l’information et les infox deviennent monnaie courante  à travers notamment les nouvelles technologies, et à la base même de plusieurs conséquences dans la société, la sensibilisation de la masse contre ces pratiques s’avère importante. De fausses informations se répandent ça et là à la vitesse de croisière, et laissent derrière elles des conséquences désastreuses. 

Lomami : un étudiant de l’ISTM Kabinda tabassé ce mercredi par des bandits non...

Ces malfrats non identifiés, ce sont décharger sur l'étudiant Mputu Ngoyi François de Bac 1 soins généraux de l'institut supérieur de techniques médicales (ISTM) de Kabinda alors que ce dernier regagner son domicile. Ce fait s'est déroulé au centre ville de Kabinda, commune de Kabondo, quartier portant le même nom. 

Lomami : Le gouvernement SUMINUA hérite de Zéro pourcent des kilomètres des routes dans...

Lomami : Le gouvernement SUMINUA hérite de Zéro pourcent des kilomètres des routes dans la ville de Kabinda dans le cadre du projet Tshilejilu