Élections : Kasongo Ilunga, le cauchemar des anciens élus de la Tshangu !

Partager

Après la publication des numéros de candidats députés nationaux, la République Démocratique du Congo a vécu une période très houleuse caractérisée par la campagne électorale. Pour tout candidat, cette période est cruciale parce qu’elle détermine l’estimation de chacun du quota d’électeurs qu’il pourrait avoir au jour du vote. C’est donc le moment où il faut dépenser en énergie, logistique et finances.

La population Congolaise majoritairement, plusieurs candidats n’ont pas eu la possibilité de battre Campagne faute d’argent et d’accompagnement de leurs familles politiques. Pour les anciens élus, cette réalité est une belle opportunité pour eux vu qu’ils étaient préparés financièrement pour battre Campagne.

À la grande surprise de l’opinion et des intéressés de la politique congolaise, un jeune, engagé, déterminé et outillé stratégiquement fait surface et complique leurs cartes sur terrain. Il s’agit de KASONGO ILUNGA, le commandant du Mouvement Citoyen BISO PEUPLE, une structure de la société civile qui milite pour la promotion et la défense des droits humains ne cesse de se demander par sa capacité de sensibilisation et de mobilisation. Pour les anciens élus, KASONGO ILUNGA est donc une bête noire ayant comme plus value « le discours ». Cet expert de la société civile, détourne l’électorat des plusieurs anciens élus et devient donc leur cauchemar. Après l’inspection de nos équipes sur terrain, plusieurs listes des résultats affichés démontrent le fruit de son travail sur terrain.

Rappelons que les votes continuent ce 21 Décembre 2023 après la mesure de grâce que le président de la CENI de Dénis KADIMA pour le respect du caractère inclusif des élections.

Après la publication des numéros de candidats députés nationaux, la République Démocratique du Congo a vécu une période très houleuse caractérisée par la campagne électorale. Pour tout candidat, cette période est cruciale parce qu’elle détermine l’estimation de chacun du quota d’électeurs qu’il pourrait avoir au jour du vote. C’est donc le moment où il faut dépenser en énergie, logistique et finances. La population Congolaise majoritairement, plusieurs candidats n’ont pas eu la possibilité de battre Campagne faute d’argent et d’accompagnement de leurs familles politiques. Pour les anciens élus, cette réalité est une belle opportunité pour eux vu qu’ils étaient préparés financièrement pour battre Campagne. À la grande surprise de l’opinion et des intéressés de la politique congolaise, un jeune, engagé, déterminé et outillé stratégiquement fait surface et complique leurs cartes sur terrain. Il s’agit de KASONGO ILUNGA, le commandant du Mouvement Citoyen BISO PEUPLE, une structure de la société civile qui milite pour la promotion et la défense des droits humains ne cesse de se demander par sa capacité de sensibilisation et de mobilisation.

Pour les anciens élus, KASONGO ILUNGA est donc une bête noire ayant comme plus value « le discours ». Cet expert de la société civile, détourne l’électorat des plusieurs anciens élus et devient donc leur cauchemar. Après l’inspection de nos équipes sur terrain, plusieurs listes des résultats affichés démontrent le fruit de son travail sur terrain.

Rappelons que les votes continuent ce 21 Décembre 2023 après la mesure de grâce que le président de la CENI de Dénis KADIMA pour le respect du caractère inclusif des élections.

La Rédaction

Articles similaires

RDC/Désignation d’un porte-parole unique de l’opposition : Katumbi et Muzito font bloc !

Moïse Katumbi et Adolphe Muzito, deux leaders de l’opposition congolaise, s'accordent dans leurs langages en vue de la désignation d’un porte-parole de l'opposition. Les deux politiciens envisagent de former dans un futur proche un bloc à eux seuls pour le compte de l’opposition afin de faire respecter la loi. 

RDC : le gouvernement Suminwa  prévoit un budget quinquennal de 18 milliards USD pour...

Douze jours après son dévoilement, le gouvernement Judith Suminwa vient d'être investi officiellement. C'était au cours d’une plénière inaugurale de ce mardi 11 juin 2024 par les élus nationaux. 

Kasaï central – Exetat : avec ses 30 millions des francs, le député national...

Kasaï central - Exetat : avec ses 30 millions des francs, le député national Aldos Tshitoko supporte les frais de participation de 300 élèves à Dibaya