Justice : le procès opposant la CENI et l’ADN renvoyé au 20 décembre prochain sur demande de la défense de Dénis Kadima

Partager

Ouverte hier, mercredi 6 décembre 2023 au tribunal des grandes instances de Kinshasa-Gombe, la deuxième audience dans l’affaire opposant le Parti l’Alliance des Démocrates pour une Nouvelle République (ADN) à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Dénis Kadima, président de la CENI et Patrick Civava, leader de l’ADN ont tous été représentés par leurs avocats respectifs.

La CENI a demandé une remise jusqu’au 20 décembre 2023 afin de répondre aux documents déposés par l’ADN.

Cependant, le parti de l’opposant Patrick Civava a fait valoir devant le tribunal que le 20 décembre 2023 est censé être le jour du scrutin, et selon la loi, un jour férié est requis pour la tenue des élections, programmées soit un dimanche, soit un jour férié.

Ainsi, l’affaire a été renvoyée au mercredi 20 décembre 2023, date à laquelle la CENI aura l’opportunité de réagir aux pièces déposées par l’ADN.
Ce rebondissement souligne l’importance cruciale du calendrier électoral dans le déroulement de cette affaire judiciaire.

La Rédaction

Articles similaires

“Impunité zéro, fini la récréation”, le nouveau slogan du ministre de la justice Constant...

Zéro impunité et fini la récréation, c'est le nouveau slogan du ministre de la justice et garde des Sceaux, Constant Mutamba Tungunga.

Désengorgement des prisons en RDC : un premier rapport sur la table de Rose...

un premier rapport sur la table de Rose Mutombo

Justice : le cardinal Fridolin Ambongo dans le viseur du parquet général près la...

Fridolin Ambongo dans le viseur du parquet général près la cour de cassation