Hausse du coût de transport sur le  tronçon marché Selembao-Zando : la population lance un cris de détresse aux autorités provinciales !

Partager

Les difficultés du transport à Kinshasa ne sont plus les seuls maux qui rongent la capitale congolaise depuis belle lurette. Le la grille tarifaire publiée il y a quelques mois par le gouvernement congolais n’a jusque là aucune influence sur les chauffeurs de Kinshasa qui, imposent selon leurs gré le prix du transport.

Pour arriver au marché central de Kinshasa, communément appelé Zando, les usagés du marché Selembao payaient autrefois 500fc. Mais au dire des années les choses ont changé dans cette partie de la capitale congolaise, car ce n’est pas l’état qui fixe les prix du transport mais plutôt les chauffeurs qui qui ont revu à la  hausse le coût du transport du marché Selembao à Zando à 1500fc.

Une situation que déplore plusieurs personnes dans cette contrée lointaine du centre ville, car les roulages, ou autres services de l’État ne font rien pour mettre la population congolaise dans ses droits. 

Déjà que pour se déplacer à Kinshasa devient casse tête, maintenant ce n’est plus les embouteillages ou la détérioration de la chaussée qui porte préjudice au déplacement de la population, c’est actuellement le prix du transport qui prend de l’ascenseur.

D’après les personnes trouvés sur le marché Selembao, c’est la légère des autorités provinciales qui poussent les receveurs ainsi que les chauffeurs à profiter de cette négligence pour faire la loi. 

Le gouvernement de la RDC est prié de répondre à cette requête de la population en manque de solution sur la hausse du coût du transport dans la capitale congolaise, ainsi que de résoudre le problème lié à la détérioration de la chaussée dans différents tronçons de la ville de Kinshasa qui perturbe la bonne circulation.

Japhet Punzu

Articles similaires

Kinshasa : une trentaine de jeunes sensibilisés sur la  promotion de la culture de...

En cette ère où la manipulation de l’information et les infox deviennent monnaie courante  à travers notamment les nouvelles technologies, et à la base même de plusieurs conséquences dans la société, la sensibilisation de la masse contre ces pratiques s’avère importante. De fausses informations se répandent ça et là à la vitesse de croisière, et laissent derrière elles des conséquences désastreuses. 

Lomami : un étudiant de l’ISTM Kabinda tabassé ce mercredi par des bandits non...

Ces malfrats non identifiés, ce sont décharger sur l'étudiant Mputu Ngoyi François de Bac 1 soins généraux de l'institut supérieur de techniques médicales (ISTM) de Kabinda alors que ce dernier regagner son domicile. Ce fait s'est déroulé au centre ville de Kabinda, commune de Kabondo, quartier portant le même nom. 

Lomami : Le gouvernement SUMINUA hérite de Zéro pourcent des kilomètres des routes dans...

Lomami : Le gouvernement SUMINUA hérite de Zéro pourcent des kilomètres des routes dans la ville de Kabinda dans le cadre du projet Tshilejilu