Sénat : 17 suppléants proclamés sénateurs

Partager

Au Sénat de la République démocratique du Congo, dix-sept (17) suppléants ont remplacé leurs titulaires qui ont opté pour d’autres fonctions. Leurs mandats ont été validés au cours d’une plénière qui a eu lieu ce mardi 09 juillet 2024.

Dans la présentation de son rapport, la Commission spéciale chargée de la vérification des mandats de ces suppléants a indiqué que parmi les 17 suppléants, 16 sont les premiers suppléants des sénateurs ayant renoncé à leurs mandats, un autre c’est le deuxième suppléant de l’actuelle vice-ministre ayant en charge les Affaires étrangères, madame Gracia Biamba Kazadi. Celle-ci a désigné son deuxième suppléant pour la remplacer au Sénat, car son premier suppléant, le même à l’Assemblée nationale et à la Chambre haute du Parlement, a été déjà proclamé député national.

Par la validation de leurs mandats, les 17 suppléants ont été officiellement proclamés sénateurs, conformément à l’article 229 de la loi électorale.

Après la validation de leurs mandats, les désormais anciens suppléants ont été invités à passer devant pour être salués par l’Assemblée plénière.

La Rédaction 

Articles similaires

RDC : des solutions pour promouvoir la paix et résoudre les conflits dans l’Est...

Une cinquantaine des jeunes ont pris part à un atelier organisé par le Parlement des Jeunes de la République démocratique du Congo, au cercle Élais de Kinshasa le 22 juillet 2024.

Kasaï-Oriental : voici l’équipe gouvernementale de Jean-Paul Mbuebua Kapo (liste)

Le Gouverneur élu du Kasaï Oriental, Jean-Paul Mbuebua Kapo, a rendu public, le jeudi 18 juillet, la composition de son gouvernement provincial . Celui-ci est composé de 10 membres dont deux femmes. Cette  équipe provinciale est bel et bien prête à affronter les défis du développement de cette province RD.congolaise réputée pour la production des diamants. 

Crise à l’UDPS : Exodus Lukombo appelle au calme et à l’unité derrière Félix...

Exodus Lukombo, cadre de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) et membre du collectif des communicateurs et défenseurs des institutions, a exprimé son inquiétude face au désordre qui règne actuellement au sein de son parti.