Kinshasa : Les torchons brûlent au Site Touristique de la N’sele

Partager

Sur base des informations recueillies auprès d’Equity bank, certains agents du Site Touristique de la N’sele (STN) sont en colère. Ils accusent le patron de ce site d’avoir engagé de centaines de nouvelles unités dans le but de remplacer plusieurs anciens agents qui croupissent dans la misère car impayés depuis 2020. La situation est explosive.

Le ton est monté quand certains agents du Site Touristique de la N’sele (STN) ont découvert la réalité financière des comptes de ce service public logés à Equity bank.
L’un de 550 agents non payé au Site Touristique de la N’sele depuis 2020 fait aujourd’hui des révélations troublantes et accable gestionnaire dudit site, Symphorien NTUMBA MUTOMBO, candidat malheureux aux élections du 20 décembre 2023, car il a été invalidé par la CENI « suite aux actes de tricherie avec des machines à voter (MAV).
« Il a engagé plus de 300 nouvelles unités pour nous remplacer. or l’effectif connu pour le STN est de
255 matricules payés, 595 nouvelles unités payée et 550 nouvelles unités non payés. Ce qui fait au
total 1400″
, dit cet agent.

Et d’ajouter:  » Notre chef avait soudoyé le premier groupe des inspecteurs venant de l’IGAP/FP et voilà encore le deuxième groupe des inspecteurs qui se mettent ensemble avec Symphorien NTUMBA MUTOMBO imposant au non matricules de donner 10$ pour la capture d’une nouvelle carte selon les instructions données par les inspecteurs de l’IGAP/FP.

A l’en croire, pourtant il y a pas 9 mois qu’il vient de vendre des cartes de service à 10$. On accuse le patron du STN de saigner sa caisse.
« Chaque mois, ce dirigeant signe pour retrait cash de plus de 250.000.000,00 CDF c’est à dire U$ et FC au compte de FONDS DE PROMOTION TOURISTIQUE (FPT).

Aux agents de se demander:  » tout cet argent part où ?
Et d’ajouter: « A EQUITY BANK, au croisement de avenue ex-Huilerie et Boulevard du 30 juin,
en date du 16/04/2024, les deux comptes du STN étaient crédités 17.949.836,48CDF et 58.385,49$ ».

Selon les informations en notre possession, ce fonds alloué au Site est réparti en prime du personnel et le Comité de Gestion ainsi que pour le fonctionner du Site.

« Cette enveloppe de FPT est hors subvention, intervention économique et investissement payé par l’État. Pourquoi le personnel du site n’entre pas en possession de son dû? », se demande-t-on, accusant le comité de gestion de detourner l’argent du personnel.

« Autre élément, le même dirigeant avait emprunté deux fois les crédits à Equity bank pour le Site et aussi à la Rawbank. 300.000$ toujours pour le Site au moment où le Site ne voit rien », allegue-t-on, sollicitant l’intervention de l’Inspection générale des finances (IGF) pour auditer les finances du STN.

Les statistiques montrent qu’il y a 272 agents avec matricules, 594 agents sans matricules payés et
les nons matricules payés 594 et 550 agents non matricoles non payés.
« Nous souffrons. Il n’y a pas de primes, pas de transport et pas de ration et la nuit pas de la lumière pour ceux qui font la sécurité au Site », rapporte un des agents.
Au vu de la mission assignée au Site Touristique de la N’sele, sa situation devrait interpeller les autorités compétentes.

La Rédaction

Articles similaires

Installation du Bureau de la commission spéciale chargée d’élaborer le règlement intérieur au sénat...

Le rapporteur du Bureau provisoire du Sénat, Ivan Kazadi a présidé, ce lundi 10 juin 2024, la réunion de la commission spéciale chargée de l'élaboration du règlement intérieur, une rencontre qui a débouché à la mise en place du bureau de cette commission.

Sénat-RDC : le Bureau d’âge visite les commissions de vérification des mandats des élus...

Le Bureau d'âge du Sénat de la République démocratique du Congo, avec à sa tête l'honorable Pascal Kinduelo Lumbu, a visité, ce lundi 27 mai 2024, les commissions installées pour la procédure de vérification des mandats des sénateurs nouvellement élus. À ses côtés, Ivan Kazadi Kankonde Rapporteur et Moïse Ekumbo, questeur.

Kinshasa : faux, le Gouverneur élu Daniel Bumba n’a signé aucun protocole d’accord avec...

La cellule de communication du nouveau gouverneur de la ville-province de Kinshasa, M. Daniel Bumba Lubaki, dément des rumeurs circulant sur les réseaux sociaux qui font état de l'existence d'une prétendue signature d'un protocole d'accord entre le nouveau locataire de l'hôtel de Ville et un homme d'affaires.