Franck Ngyke Kangundu : Journaliste, humoriste et Martyr de la liberté de la presse en RDC (hommage)

Partager

La nuit du 02 au 03 novembre 2005, la vie de Franck Ngyke Kangundu, journaliste talentueux a été tragiquement interrompue par une mort cruelle, en compagnie de son épouse Hélène Mpaka. Devant leurs cinq enfants, ce couple exemplaire a été brutalement arraché à la vie, laissant derrière eux un vide immense.

Franck Ngyke était bien plus qu’un journaliste ; il était un défenseur de la justice et de la démocratie en République Démocratique du Congo. Avec pour seul outil sa plume, il s’est efforcé d’écrire et de dénoncer les injustices, tout en apportant une touche d’humour à ses récits, reflétant ainsi son caractère passionné et comique.

Dix-neuf ans après ce drame déchirant, l’une de ses filles biologiques se bat avec détermination pour que la mémoire de son père et de 20 autres journalistes assassinés en RDC entre 1994 et 2021 ne soit pas oubliée. Elle lance un plaidoyer vibrant adressé au Président de la République Félix Antoine Tshisekedi, demandant la reconnaissance nationale de ces journalistes en tant que Martyrs de la liberté de la presse.

Ce plaidoyer ne s’arrête pas là. Il évoque également la création d’une stèle en mémoire de ces journalistes courageux et la mise en place des mesures de réparation en faveur des enfants orphelins, laissés pour le compte de cette lutte pour la liberté et la démocratie.

A travers cette démarche, la fille de Franck Ngyke souhaite que la société congolaise se souvienne non seulement des sacrifices de ces journalistes, mais aussi de leur engagement indéfectible envers la vérité et la justice. C’est une invitation à l’action, à l’hommage et à la réflexion sur l’importance de la liberté de la presse dans la construction d’une société démocratique et éclairée.

La Rédaction

Articles similaires

RDC : le gouvernement Suminwa  prévoit un budget quinquennal de 18 milliards USD pour...

Douze jours après son dévoilement, le gouvernement Judith Suminwa vient d'être investi officiellement. C'était au cours d’une plénière inaugurale de ce mardi 11 juin 2024 par les élus nationaux. 

Kasaï central – Exetat : avec ses 30 millions des francs, le député national...

Kasaï central - Exetat : avec ses 30 millions des francs, le député national Aldos Tshitoko supporte les frais de participation de 300 élèves à Dibaya

Guerre en RDC : faute des affrontements FARDC-M23, le CICR suspend son aide aux...

C'est via un communiqué officiel rendu public ce mardi, que le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a annoncé la suspension depuis le 30 mai 2024, de sa distribution d’aide alimentaire en faveur des personnes déplacées installées sur l’axe Kanyabayonga – Burangiza et Bulindi dans la chefferie Bwito-Rutshuru, territoire de Lubero, au nord de la province du Nord-Kivu.