Nouvel accord France-Rwanda : Crispin Kashale appelle le peuple congolais à se prendre en charge

Partager

La semaine dernière, la France a signé via son ministre des affaires étrangères, un accord de près de 400 millions USD avec le Rwanda sur une période de 4 ans. Cette nouvelle union entre Paris et Kigali n’a nullement laissé la communauté congolaise indifférente.

Crispin Kashale, expert en justice, a, quant à lui, rappeler l’opération turquoise de 1994, qui a facilité aux Rwandais d’entrer en masse en République démocratique du Congo. Ce dernier affirme dans son intervention qu’ « un génocide reste un génocide et c’est vraiment regrettable ».

« Qui a payé les frais de l’opération turquoise ? Et je pense que c’est tout simplement regrettable que la population congolaise manque quelqu’un qui va montrer les conséquences réelles de ce qu’était l’opération turquoise », dit-il.

Cette indemnisation de la France au Rwanda, est une façon de cracher sur les congolais longtemps meurtrier par les Rwanda via des différents groupes armés, en l’occurrence, le M23.

Crispin Kashale rappelle que: « Déverser toute la population rwandaise sur le sol congolais, parce que tout simplement la France a donné une possibilité de sortie dans le Rwanda. La France doit payer les conséquences en RDC ».

Constatant le manque de leadership, Crispin Kashale souligne avec regret que la RDC n’a pas une autorité qui pourrait plaider sa cause à l’international.

« Si nous avions des responsables qui ont la capacité de comprendre, de plaider la cause de la RDC, je pense que le monde ferait un plan Marshall pour la reconstruction globale de la RDC », regrette-t-il.

Par ailleurs, Crispin Kashale vis à vis de se tueries et les nombreux massacres dans la partie Est de la RDC, se questionne sur la position du Parlement congolais quant à ce.

Face à ce silence de la communauté internationale, cet homme de justice invite le peuple congolais à se prendre en charge, afin de rappeler les dates de tous ces massacres et faire un musée, car d’après lui, c’est en ce moment que la France pourra aussi payer les prix de cette opération turquoise.

La Rédaction

Articles similaires

RDC : le gouvernement Suminwa  prévoit un budget quinquennal de 18 milliards USD pour...

Douze jours après son dévoilement, le gouvernement Judith Suminwa vient d'être investi officiellement. C'était au cours d’une plénière inaugurale de ce mardi 11 juin 2024 par les élus nationaux. 

Kasaï central – Exetat : avec ses 30 millions des francs, le député national...

Kasaï central - Exetat : avec ses 30 millions des francs, le député national Aldos Tshitoko supporte les frais de participation de 300 élèves à Dibaya

Guerre en RDC : faute des affrontements FARDC-M23, le CICR suspend son aide aux...

C'est via un communiqué officiel rendu public ce mardi, que le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a annoncé la suspension depuis le 30 mai 2024, de sa distribution d’aide alimentaire en faveur des personnes déplacées installées sur l’axe Kanyabayonga – Burangiza et Bulindi dans la chefferie Bwito-Rutshuru, territoire de Lubero, au nord de la province du Nord-Kivu.