Chez Pius Muabilu, le consortium sino East trade a rassuré sa détermination à accompagner la RDC dans la réalisation du Projet d’extension de la ville de Kinshasa

Partager

Petit à petit, cap vers la phase concrète du projet d’extension de la ville-province de Kinshasa. Il est certainement réalisable, surtout qu’il est sous la férule d’un technocrate avéré, en la personne du ministre d’Etat en charge de l’urbanisme et habitat, Pius Muabilu. Hier mardi, 2 avril 2024, la délégation du consortium international sino East trade, conduite par le coordonnateur du comité de supervision du vaste projet d’extension de la ville de Kinshasa, M. Thierry Katembwe Mbala, a été reçue en audience ce mardi 2 avril 2024 par le ministre d’État en charge de l’urbanisme et habitat, Pius Muabilu, dans son cabinet de travail à Kinshasa.

Auprès du ministre de tutelle, le consortium a rassuré de sa volonté à accompagner ce méga projet, notamment via deux projets de construction d’une zone industrielle de fabrication des matériaux de construction, et une zone commerciale. Le consortium a reçu, illico presto, le “oui” du ministre Muabilu au nom de tout le gouvernement.

Au sortir des échanges, le coordonnateur du comité de supervision du vaste projet d’extension de la ville de Kinshasa a exprimé sa satisfaction après la rencontre avec le ministre.

«On a eu une très belle réunion avec son Excellence le ministre d’Etat, ministre de l’urbanisme et habitat, avec la délégation de Sino East Strad. Aujourd’hui, toujours dans le cadre de l’extension de la ville de Kinshasa, ça avance assez fort. Nous avons un soutien assez fort, très intéressant de son Excellence. C’était essentiellement sur deux grands projets qui sont prêts à démarrer sur la nouvelle ville de Kinshasa, à savoir une zone industrielle qui va permettre d’avoir la fabrication aussi des matériaux de construction ainsi qu’une zone commerciale d’exhibition qui sera sur la nouvelle ville de Kinshasa».

Selon ses dires, la contribution du nouveau partenaire est assez immédiate et concrète. « C’est un groupe sino east trad qui est très actif en Ouganda et dans l’Afrique de l’Est. C’est un consortium d’investisseurs privés chinois qui ont mis en place les plus grandes zones industrielles et économiques qu’il y a, en Afrique de l’Est, dans la plupart des pays qui ont été fortement industrialisés. C’est un apport direct, puisque l’investissement est prêt. La réponse du Gouvernement c’est une joie et un plaisir pour son Excellence; c’est un aboutissement d’un travail que le Gouvernement a démarré. Donc à ce jour, le Gouvernement est prêt à mettre les conditions d’encadrement de l’investissement, des conditions de climat des affaires afin que nous puissions démarrer, on l’espère, dans les trois prochains mois».

Le projet d’extension de la ville de Kinshasa est un projet dont la réalisation est imminente. Celui-ci s’avère d’intérêt général, dans la mesure où la nouvelle capitale congolaise devra s’adapter aux conditions modernes de développement et résilience urbaine.

La Rédaction

Articles similaires

Après dix ans d’existence de la loi sur l’électricité, le réseau Mwangaza note plusieurs...

Dix ans déjà depuis l'existence de la loi sur la libéralisation du secteur de l'électricité en RDC. Une conférence-débat a eu lieu hier, lundi 17 juin au village Slikin, dans la commune de Gombe à Kinshasa, pour faire le point sur l'évolution de ce secteur. De cette évaluation, ressort une marge de faiblesse dans la progression dans le  secteur de l'électricité, selon le réseau Mwangaza. 

Lancement des travaux de construction de la route Tshikapa -Kandjanji : la population invitée...

Le ministre d'État en charge des infrastructures Alexis Gisaro a lancé officiellement ce mardi...

Après l’UNIKIN et l’ULK/Project ‘’un Hectare pour un étudiant’’ : Patrick Onoya à la conquête...

Après l’UNIKIN et l’ULK/Project ‘’un Hectare pour un étudiant’’ : Patrick Onoya à la conquête de l’Université Pédagogique Nationale !