Tshopo : 7.888.661 enfants de 0 à 59 mois attendus pour être vaccinés contre Poliomyélite !

Partager

Ce mercredi 27 mars 2024, la première phase de la campagne de vaccination contre la Poliomyélite dans 23 zones de santé a été officiellement lancée dans la province de la Tshopo, par le gouverneur ad intérim de la Tshopo, Paulin Lendongoliya.

Prenant la parole au nom des partenaires financiers et techniques, Vico Koyangbia, chef du sous bureau de l’ organisation mondiale de la santé dans la Tshopo, pense que les parents, le personnelles soignant, et les autorités ont l’obligation de s’impliquer pour la réussite de cette campagne qui va durée 3 jours, soit du 28 au 30 mars 2024.

La ministre provinciale de la santé, quant à elle, Bernadette Furah Anelima, reste déterminée au nom du gouvernement provincial de la Tshopo pour que la poliomyélite quitte cette province.

Précisons que, 5 cas de poliomyélite avaient été détectés dans les 5 zones de santé sur le 23 que compte la division provinciale dans la Tshopo en 2023, notamment les zones de santé de Lowa, Basoko,Yalimbongo,Yahuma et Banalia.

Pepe Lisungi Botomoito

Articles similaires

Kinshasa : PNLP et ISA renforcent les capacités de 29 journalistes membres du groupe...

Le paludisme reste la première cause de morbidité, de mortalité et d’hospitalisation en République démocratique du Congo, mais surtout pour les enfants de 0 à 5 ans ainsi que les femmes enceintes. Depuis quelques années, la RDC figure sur la tête d’affiche des pays les plus palustres. Elle est deuxième en Afrique et troisième au monde après l’Inde et le Nigeria.

Haut-Katanga : Ouverture de la revue annuelle des activités de lutte contre le VIH/SIDA...

Ouverture ce lundi 13 mai 2024 par le Ministre Provincial de la Santé du Haut-Katanga, le Professeur Docteur Joseph Nsambi Bulanda des assises de la revue annuelle des activités de lutte contre le VIH SIDA 2023 organisées à Lubumbashi. le Programme National de Lutte contre le SIDA, PNLS avec SI PEPFAR sont des partenaires qui ont financé pour la réussite de cette activité. Tenue du 13 au 17 mai soit 5 jours ouvrables, cette revue réunit toutes les 26 Provinces congolaises pour réfléchir sur les stratégies d'éradiquer le VIH SIDA d'ici à 2030 en République Démocratique du Congo en général.

En RDC, l’implication de la femme et la promotion du genre figurent parmi les...

Le paludisme reste l'une des principales causes de décès en Afrique précisément en République démocratique du Congo, touchant particulièrement les femmes et les enfants. Les femmes sont souvent responsables des soins familiaux et sont donc plus exposées à la maladie. De plus, les inégalités du genre limitent l'accès des femmes aux services de santé et à l'éducation sur la prévention du paludisme.