RDC : Peter Kazadi appelle les dirigeants des ETD à démissionner en cas d’incompatibilité de fonctions

Partager

Le Vice-Premier Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité et des Affaires Coutumières, Peter Kazadi Kankonde, a lancé un appel sans équivoque à tous les responsables des entités territoriales décentralisées (ETD) concernés par les limitations liées à l’incompatibilité des fonctions publiques. Dans un télégramme adressé à plusieurs postes clés, il les a exhortés à prendre les mesures nécessaires pour se conformer à ces réglementations.

La correspondance presse les gouverneurs, vices-gouverneurs, maires, maires adjoints, bourgmestres, bourgmestres adjoints, chefs de bureau, chefs de secteur, et autres autorités compétentes à prendre les dispositions requises pour se retirer ou reprendre leurs fonctions selon les exigences légales en vigueur. Cette démarche vise à garantir le respect de l’article 108 de la constitution, qui régit cette problématique de manière stricte.

Précisons par ailleurs que, cet appel du Vice-Premier Ministre souligne l’impératif de respecter la loi pour préserver l’intégrité et l’éthique dans l’exercice des fonctions publiques. Il met en avant la nécessité pour les autorités concernées d’agir conformément aux prescriptions légales afin d’assurer un fonctionnement transparent et conforme aux normes établies des institutions gouvernementales.

Paul Claudel Kamukenj P.O

Articles similaires

Solidarité afro-arabe : les Émirats arabes unis allouent 70 % de leurs engagements envers...

Selon le Croissant-Rouge des Émirats, les Nations Unies saluent le soutien des Émirats arabes unis de 70 millions de dollars pour les efforts humanitaires au Soudan.

Kinshasa : PNLP et ISA renforcent les capacités de 29 journalistes membres du groupe...

Le paludisme reste la première cause de morbidité, de mortalité et d’hospitalisation en République démocratique du Congo, mais surtout pour les enfants de 0 à 5 ans ainsi que les femmes enceintes. Depuis quelques années, la RDC figure sur la tête d’affiche des pays les plus palustres. Elle est deuxième en Afrique et troisième au monde après l’Inde et le Nigeria.

Une Constitution peut-elle favoriser l’essor économique et la transformation sociale d’une nation ? Bien...

Une constitution bien conçue est une composante essentielle de la stratégie de développement économique d'une nation. Les constitutions peuvent poser les bases de politiques économiques judicieuses en définissant les principes qui guident les politiques fiscales et monétaires.