Échauffourées à Kimpese et Songololo : Fils Mukoko compatit  avec les familles et condamne les tueries de plusieurs compatriotes !

Partager

Le leader  du mouvement polico-social “Armé des Bâtisseurs Tshisekedistes” (ABT) Fils Mukoko Mudipanu, a tenu à Kinshasa  une conférence de presse au cours de laquelle il a évoqué plusieurs sujets d’actualité.  Notamment, celle des échauffourées à Kimpese dans la province du Kongo-Central.

Dans son adresse face à la presse congolaise, celui qu’on surnomme « Baba de la jeunesse congolaise » a présenté ses condoléances aux différentes familles éprouvées après la manifestation qui a causé plusieurs morts le mois dernier.

« Le peuple en avait marre de l’insécurité qui ronge cette province depuis un moment, et pour revendiquer leur droit, ce dernier est sorti dans la rue. Mais malheureusement on a tiré sur le peuple. Et lorsqu’on tire sur le peuple, il y a toujours des morts », s’est-il indigné.

En tant que politique et homme du peuple, Fils Mukoko Mudipanu a condamné avec la dernière énergie cet acte qui a coûté la vie à une dizaine de compatriotes congolais qui ne faisaient que réclamer leur droit à la sécurité.

« Je ne peux en aucun cas accepter durant cette période où la RDC fait face à l’agression Rwandaise, où Paul Kagame avec ces rebelles du M23 sont en train de tuer nos frères à l’Est, que nos propres agents de sécurités puissent commettre de tel acte d’assassiner un peuple qui a manifesté à main nue », a-t-il dit.

Avant d’ajouter : « Je demande aux autorités de la province du Kongo-Central, ceux du territoire de songololo et Kimpese, de faire des efforts afin de rétablir l’ordre public car la RDC a besoin de la paix sur l’ensemble du territoire »

Avant de chuter, Fils Mukoko Mudipanu a honoré la mémoire du sphinx de Limeté qui, en la journée du 1er février 2024 marquant le 7e anniversaire de sa disparition. Ce dernier a jeté des fleurs au combat mené par Étienne Tshisekedi, mettant en avant sa lutte qui a conduit l’UDPS à conquérir le pouvoir, qui est aujourd’hui entrain les mains de son légitime fils Félix Antoine Tshisekedi.

Japhet Punzu

Articles similaires

Le gouvernement suminwa rassure de la stabilité de la justice pendant ce quinquennat

S'appuyant sur le principe de la justice équitable, le gouvernement suminwa promet de s'investir à fond pour assurer une justice stable en RDC. 

Installation du Bureau de la commission spéciale chargée d’élaborer le règlement intérieur au sénat...

Le rapporteur du Bureau provisoire du Sénat, Ivan Kazadi a présidé, ce lundi 10 juin 2024, la réunion de la commission spéciale chargée de l'élaboration du règlement intérieur, une rencontre qui a débouché à la mise en place du bureau de cette commission.

Lomami : trois commissions permanentes et un comité des sages composé ce vendredi lors...

Lomami : Trois commissions permanentes et un comité des sages composé ce vendredi lors d'une séance plénière.