Réhabilitation de Gentiny Ngobila : Peter Kazadi signe, Gode Mpoy récuse !

Partager

Le chapitre Ngobila, l’un de trois gouverneurs réhabilités sur décision du ministère intérieur, est loin de connaître sa fin. Même si la lettre l’autorisant de reprendre officiellement ses fonctions de gouverneur de la Ville-province de Kinshasa a bien été signée par la première autorité de la territoriale, le successeur d’André Kimbuta n’est jusque là pas loin du danger.

Godé Mpoy, président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa a dans sa dernière correspondance saisie le vice-premier ministre, ministre de l’intérieur pour réclamer l’annulation de la décision qui réhabilite le gouverneur Ngobila.

Quoique le peu de temps qui reste à G. Ngobila de gérer la capitale congolaise, le président de l’APK réclame, à tout prix, son départ.

«Je suggère de laisser l’intérim de la ville de Kinshasa au Vice-gouverneur Gecocco Mulumba. Comme vous pouvez le constater, Monsieur le gouverneur réhabilité ne peut plus exercer ses fonctions de gouverneur de la ville de Kinshasa sans écrouler le principe de l’Etat de droit, socle de la vision du chef de l’Etat . Ainsi, je vous suggère de laisser le gouverneur d’expédier les affaires courantes, car toute réhabilitation en violation de la législation aura des effets propagateurs», dit-il dans ce document

Précisons que cette réaction vient 24h après qu’une annonce à été faite depuis hier faisant l’objet de la réhabilitation de tous les gouverneurs qui ont été suspendu suite aux fraudes électorales orchestrée pendant les élections générales en RDC le 20 décembre 2023 dernier.

Albert Raphaël Ahindo

Articles similaires

RDC : le gouvernement Suminwa  prévoit un budget quinquennal de 18 milliards USD pour...

Douze jours après son dévoilement, le gouvernement Judith Suminwa vient d'être investi officiellement. C'était au cours d’une plénière inaugurale de ce mardi 11 juin 2024 par les élus nationaux. 

Kasaï central – Exetat : avec ses 30 millions des francs, le député national...

Kasaï central - Exetat : avec ses 30 millions des francs, le député national Aldos Tshitoko supporte les frais de participation de 300 élèves à Dibaya

Guerre en RDC : faute des affrontements FARDC-M23, le CICR suspend son aide aux...

C'est via un communiqué officiel rendu public ce mardi, que le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a annoncé la suspension depuis le 30 mai 2024, de sa distribution d’aide alimentaire en faveur des personnes déplacées installées sur l’axe Kanyabayonga – Burangiza et Bulindi dans la chefferie Bwito-Rutshuru, territoire de Lubero, au nord de la province du Nord-Kivu.