Kinshasa : sous le signe de l’unité, le MPPU réunit plusieurs acteurs politiques et de la société civile au cours d’une retraite politique à l’aune des élections en RDC 

Partager

Ils étaient une trentaine à prendre part à cette activité organisée par le Mouvement Politique Pour l’Unité, en sigle MPPU, ce samedi 27 janvier 2024. Des femmes, des hommes et des jeunes de couleurs politiques confondues et de diverses couches sociales ayant pris part à ces assises ont été formés sur la notion de l’amour dans l’exercice de la politique, et même, dans la gestion de la chose publique. 

Durant plusieurs heures, les participants ont bénéficié des connaissances sur la notion de l’exercice de la politique positive et avec un degré élevé d’amour dans la société. 

Tout a commencé par une méditation approfondie sur les notions de  l’amour et du comportement à adopter face à son prochain en politique comme dans la société. S’en est suivi, après, la brève explication de la sœur Ghyslaine Aga, sur l’utilité de la conversation dans l’esprit qui, suivant ses dires, est une armure de prédilection qui facilite le dialogue compréhensif et qui évite des escalades verbales.

 Avec des mots justes, elle a démontré l’importance de la conversation dans l’esprit, tout en soulignant son rôle dans les relations entres les hommes, dont celui d’éviter des tensions et de l’incompréhension. La conversation dans l’esprit consiste à :  l’écoute de soi, l’écoute de l ‘autre et l’écoute de l’esprit. 

La politique ou l’amour des amours 

Poursuivant cette retraite politique, le deuxième intervenant, M. Dieudonné Upira, ancien  ministre, député national honoraire et président du MPPU/RDC, s’inspirant de sa propre histoire en politique, s’est appesanti dans son speech,  sur la posture réelle à adopter lorsqu’on devient politicien. 

À l’entendre parler, la politique en soi se définit autrement, contrairement à l’image que l’on en a fait depuis la nuit des temps. Selon lui, la politique est l’amour des amours. Il soutient que l’amour doit être le fil conducteur de tous les hommes   politiques, ainsi pour une société plus unie et harmonieuse. 

M. Upira est de ceux qui croient fermement que pour bien vivre une vie politique, il faudra bien semer l’amour. Et ce, même si l’on est de différents clivages politiques et sociologiques. 

Par ailleurs, le représentant du MPPU a également fustigé ce préjugé prémonitoire qui soutient que pour être un bon politicien et, surtout, pour s’en sortir en politique il faut pratiquer la sorcellerie, la magie ou tout autre pratique contre-nature. 

Puisqu’étant lui-même le témoignage vivant d’une politique saine et sans la moindre tâche des pratiques talismaniques, il a déconseillé ces pratiques aux politiciens en leur recommandant plutôt l’amour et l’esprit d’écoute. 

« Faut-il être dans des loges, sacrifier des humains, pratiquer des fétiches pour faire de la politique ?» se demandait-il. 

Cette activité organisée à l’aune des élections générales en République démocratique du Congo, a permis aux participants dont la plupart étaient des candidats de partager leurs expériences politiques de leurs vécus sur terrain.

Tour à tour, tous les participants ont non seulement partagé leurs expériences, mais ils ont également proposé des pistes de solutions pour pallier aux failles connues. 

Fidel Songo 

Articles similaires

Porte-parole de l’opposition : Jean-Marc Kabund rejette la coalition avec les gens « sans position...

Porte-parole de l'opposition : Jean-Marc Kabund rejette la coalition avec les gens "sans position et programme politique" en faveur du peuple

RDC/Désignation d’un porte-parole unique de l’opposition : Katumbi et Muzito font bloc !

Moïse Katumbi et Adolphe Muzito, deux leaders de l’opposition congolaise, s'accordent dans leurs langages en vue de la désignation d’un porte-parole de l'opposition. Les deux politiciens envisagent de former dans un futur proche un bloc à eux seuls pour le compte de l’opposition afin de faire respecter la loi. 

Kinshasa : HABARI RDC édifie les jeunes sur le rôle et l’implication des conseillers...

Connaître le vrai rôle et l’utilité des conseillers communaux dans la gestion des entités décentralisées, faire comprendre aux jeunes les attributions réparties à ces nouvelles autorités de la commune, leurs responsabilités telles que limitées par la loi et leur impact dans la gestion de la Res publica au niveau communal était, en gros, le but précis de la conférence-débat organisée par HABARI RDC, ce jeudi 20 juin 2024 à Kinshasa.