Kinshasa :un élément de la police militaire (PM) condamné à 10 ans de servitude pénale

Partager

Il s’agit du sergent Chakwanda Emmanuel, poursuivis pour menace d’attentat, dissipation de munition de guerre et violation de consignes. Dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, l’on pouvait voir ce militaire menacer le policier en le braquant son arme.

Siégeant en flagrance dans l’affaire opposant le soldat de la police militaire à un policier de circulation routière au Camp Kokolo, selon le verdict prononcé par le juge président,Capitaine magistrat Guy Kweshi , le prévenu a écopé 10 ans de servitude pénale pour menace d’attentat, dissipation de munitions de guerre et violation de consignes.A part la condamnation, il devra également payer à la partie civile la somme équivalente en Francs Congolais de 2000 dollars américain à titre de dommage et intérêt.

La partie civile est satisfaite du verdict rendu par le Tribunal militaire de garnison de Kinshasa Ngaliema.

Il sied de noter qu’un autre procès est attendu. C’est celui d’un policier qui a tué samedi 27 janvier 2024 après-midi son collègue par inadvertance dans la commune de Masina.

Selon des sources sur place, l’incident malheureux est survenu à cause du non-respect des consignes de sécurité.

Le chef de la police ville province de Kinshasa qui confirme la nouvelle , déplore cet incident. Contrairement à ce qui se raconte, le commissaire divisionnaire adjoint Blaise Kilimbalimba rassure qu’il n’y a pas eu altercation entre ces éléments et ceux de la police militaire.

Il renseigne par ailleurs que le présumé meurtrier est aux arrêts. Il sera jugé en procédure de flagrance par la justice militaire pour meurtre.

Il faut aussi signaler que la police a procédé à un bouclage la nuit du vendredi à ce samedi au camp 15 dans la commune de Masina.

Les résultats de cette opération fait état de plus de 80 présumés criminels interpellés. Plusieurs armes blanches, 2 armes à feu Ak47 et un revolver ainsi que des munitions ont été saisies entre les mains de ces Kuluna.

Et pendant ce temps, le procès du premier lot des présumés criminels arrêtés dans la nuit du 14 au 15 janvier puis transféré à la Prison militaire de Ndolo s’est poursuivi ce week-end à l’esplanade de la vice-primature de l’intérieur.

Pour cette deuxième journée, le tribunal militaire de garnison de Kinshasa Gombe a procédé à l’identification des prévenus.

La justice entend, par la tenue de cette audience publique, passer un message de découragement aux autres délinquants afin qu’ils mettent fin à leurs mauvaises pratiques.

La police quant à elle, renforce des opérations des traques des Kuluna afin que la population kinoise vive dans la quiétude.Pour y parvenir,l’implication de la population s’avère nécessaire.

Rédaction

Articles similaires

Installation du Bureau de la commission spéciale chargée d’élaborer le règlement intérieur au sénat...

Le rapporteur du Bureau provisoire du Sénat, Ivan Kazadi a présidé, ce lundi 10 juin 2024, la réunion de la commission spéciale chargée de l'élaboration du règlement intérieur, une rencontre qui a débouché à la mise en place du bureau de cette commission.

Sénat-RDC : le Bureau d’âge visite les commissions de vérification des mandats des élus...

Le Bureau d'âge du Sénat de la République démocratique du Congo, avec à sa tête l'honorable Pascal Kinduelo Lumbu, a visité, ce lundi 27 mai 2024, les commissions installées pour la procédure de vérification des mandats des sénateurs nouvellement élus. À ses côtés, Ivan Kazadi Kankonde Rapporteur et Moïse Ekumbo, questeur.

Kinshasa : faux, le Gouverneur élu Daniel Bumba n’a signé aucun protocole d’accord avec...

La cellule de communication du nouveau gouverneur de la ville-province de Kinshasa, M. Daniel Bumba Lubaki, dément des rumeurs circulant sur les réseaux sociaux qui font état de l'existence d'une prétendue signature d'un protocole d'accord entre le nouveau locataire de l'hôtel de Ville et un homme d'affaires.