Haut-Katanga : interdiction formelle de se réjouir ou de manifester la joie publiquement après la publication des résultats provisoires des législatives par la CENI (la police)

Partager

Le général Dieudonné Odimba, commissaire provincial de la Police nationale congolaise dans le Haut-Katanga, a, dans un communiqué signé le vendredi 12 janvier dernier, dont une copie est parvenue à la rédaction de nos confrères de 7sur7.cd, mis en garde “tous ceux qui se hasardent à perturber l’ordre public, soit pour contester le verdict, soit pour exprimer leur joie” car les récalcitrants vont s’exposer à la justice.

« Le commissariat provincial de la police nationale congolaise dans le Haut-Katanga met en garde tous ceux qui se hasardent à perturber l’ordre public, soit pour contester le verdict, soit pour exprimer leur joie, car la police entend jouer son rôle dans le strict respect de la loi», peut-on lire dans ce communiqué.

Et d’ajouter, «Le commissariat de la police nationale congolaise du Haut-Katanga demande aux candidats ainsi qu’à leurs sympathisants d’accepter les résultats avec sportivité».

Selon le major Charles Bin Lwamba, porte-parole de la Police, le but est de préserver la quiétude de la population. Il a par ailleurs indiqué que les éléments de la Police sont déjà aux aguets pour jouer leurs rôles dans le rétablissement de l’ordre public.

Il sied de signaler que, depuis la publication de résultats provisoires des législatives nationales, qui est intervenue tard dans la soirée de ce samedi 13 janvier 2024, à Lubumbashi, la mesure prise par la police est de stricte application.

Paul Claudel Kamukenj, à Lubumbashi

Articles similaires

RDC : le gouvernement Suminwa  prévoit un budget quinquennal de 18 milliards USD pour...

Douze jours après son dévoilement, le gouvernement Judith Suminwa vient d'être investi officiellement. C'était au cours d’une plénière inaugurale de ce mardi 11 juin 2024 par les élus nationaux. 

Kasaï central – Exetat : avec ses 30 millions des francs, le député national...

Kasaï central - Exetat : avec ses 30 millions des francs, le député national Aldos Tshitoko supporte les frais de participation de 300 élèves à Dibaya

Guerre en RDC : faute des affrontements FARDC-M23, le CICR suspend son aide aux...

C'est via un communiqué officiel rendu public ce mardi, que le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a annoncé la suspension depuis le 30 mai 2024, de sa distribution d’aide alimentaire en faveur des personnes déplacées installées sur l’axe Kanyabayonga – Burangiza et Bulindi dans la chefferie Bwito-Rutshuru, territoire de Lubero, au nord de la province du Nord-Kivu.