Kinshasa : 158 nouveaux lauréats en médecine prêtent serment d’Hippocrate et prêts à se lancer dans le marché de l’emploi 

Partager

La ville de Kinshasa a servi de cadre pour la cérémonie solennelle de la prestation de serment d’Hippocrate de 158 lauréats en médecine, désormais  intégrés au tableau de l’Ordre des médecins de la République démocratique du Congo.

Le Dr Berthier Nsadi, président du Conseil national de l’Ordre des médecins, a  au cours de cette cérémonie déclaré : « Ces nouveaux médecins sont désormais inscrits au tableau de l’Ordre. Après cette étape cruciale, chacun a reçu un numéro d’ordre, amorçant ainsi officiellement leur entrée sur le marché de l’emploi à travers le pays afin de mettre en pratique leur noble mission, celle de soigner les malades.»

Ce moment a revêtu une importance capitale pour la corporation des médecins, confirmant l’engagement collectif à accueillir avec bienveillance cette nouvelle cohorte de praticiens.

Le Dr Yachic Luemba, représentant des assermentés, a à son tour  souligné que cette cérémonie, au-delà d’être un devoir et un droit, représente un engagement solennel pris en toute conscience, obligeant les lauréats à respecter les règles d’éthique et de déontologie qui régissent l’art de guérir en RDC.

Après des années de formation dans diverses universités de la RDC, ces jeunes professionnels de la santé ont été reçus par le Conseil national de l’Ordre des médecins pour répondre aux us et coutumes de la profession médicale, s’alignant ainsi sur les dispositions légales régissant cette organisation en RDC.

Paul Claudel Kamukenj P.O 

Articles similaires

Kinshasa : PNLP et ISA renforcent les capacités de 29 journalistes membres du groupe...

Le paludisme reste la première cause de morbidité, de mortalité et d’hospitalisation en République démocratique du Congo, mais surtout pour les enfants de 0 à 5 ans ainsi que les femmes enceintes. Depuis quelques années, la RDC figure sur la tête d’affiche des pays les plus palustres. Elle est deuxième en Afrique et troisième au monde après l’Inde et le Nigeria.

Haut-Katanga : Ouverture de la revue annuelle des activités de lutte contre le VIH/SIDA...

Ouverture ce lundi 13 mai 2024 par le Ministre Provincial de la Santé du Haut-Katanga, le Professeur Docteur Joseph Nsambi Bulanda des assises de la revue annuelle des activités de lutte contre le VIH SIDA 2023 organisées à Lubumbashi. le Programme National de Lutte contre le SIDA, PNLS avec SI PEPFAR sont des partenaires qui ont financé pour la réussite de cette activité. Tenue du 13 au 17 mai soit 5 jours ouvrables, cette revue réunit toutes les 26 Provinces congolaises pour réfléchir sur les stratégies d'éradiquer le VIH SIDA d'ici à 2030 en République Démocratique du Congo en général.

En RDC, l’implication de la femme et la promotion du genre figurent parmi les...

Le paludisme reste l'une des principales causes de décès en Afrique précisément en République démocratique du Congo, touchant particulièrement les femmes et les enfants. Les femmes sont souvent responsables des soins familiaux et sont donc plus exposées à la maladie. De plus, les inégalités du genre limitent l'accès des femmes aux services de santé et à l'éducation sur la prévention du paludisme.