Ni de près ni de loin impliqué dans la fraude électorale/Kasongo-Lunda : Aimé Patience Mangyadi conteste toutes les accusations portées contre sa personne et invite la CENI à apporter la moindre preuve 

Partager

Il a été cité parmi les 82 candidats députés accusés de « fraude, vandalisme du matériel électoral et incitation à la violence» par la CENI. Le candidat Patience Mangyadi conteste contre la décision et exige des preuves pour cette accusation. Tout en précisant avoir été voté à plus de 20 mille voix, ce cadre du regroupement politique AB a au cours d’une sortie médiatique ce dimanche 7 janvier,  appelé la centrale électorale à revenir sur sa décision. 

Législatives : Invalidé pour fraude, vandalisme et incitation à la violence, Aimé Mangyadi met au défi la CENI et ses détracteurs d’apporter la moindre preuve de ces accusations

« Si je suis devant vous aujourd’hui, c’est pour réagir de manière la plus ferme quant à la décision prise par la CENI invalidant mes suffrages dans la circonscription électorale de Kasongo Lunda pour motifs retenus contre moi : la fraude, le vandalisme du matériel électoral et l’incitation à la violence. Je vais vous dire que jusqu’à ce jour, moi, Mangyadi, je n’ai jamais été auteur de tous ces actes qui me sont imputés, je mets au défi la CENI et mes accusateurs auprès de la CENI d’apporter la moindre preuve de toutes ces accusations », a-t-il lancé au cours d’une conférence de presse. 

Il confirme n’avoir pas constaté un seul acte dans un quelconque bureau de vote. « Dans aucun centre de vote, on va vous dire que le candidat Mangyadi est dans ce centre en train de poser un acte de fraude. Je les mets en défi de pouvoir le prouver. Vandalisme du matériel de la CENI, je n’ai jamais été en contact surtout dans cette circonscription électorale, j’ai été à la cité moi-même à 10 heures, et dans mon fief électoral, je n’ai été dans aucun bureau de vote. Le matériel de la CENI, je ne sais pas s’il s’agit des machines, des ports USB, du papier ou de tout ce que les agents de la CENI utilisent, rien du tout! À l’antenne de la CENI de Kasongo Lunda, on ne vous dira pas qu’il y a eu un tel acte de vandalisme, surtout dans mon fief électoral (…) Je mets la CENI ou ceux qui ont pris cette décision de prouver cela. Et quant à l’incitation à la violence, c’est la même violence. Je n’ai incité personne. Et dans le fief électoral de Mangyadi, aucun agent de la CENI, aucun électeur n’a été violenté et les élections se sont bien déroulées. Où est-ce qu’ils trouvent toutes ces accusations ? ». 

Derrière cette accusation, jfjr dénonce un acharnement ourdi de toute pièce par un de ses concurrents en perte de vitesse dans la circonscription électorale de Kasongo Lunda. Ce dernier , précise-t-il,  se serait plaint auprès de la CENI sans apporter la moindre preuve. 

« Aujourd’hui, les procès verbaux que je détiens, Mangyadi est le meilleur élu du territoire de Kasongo Lunda. Le malheur de Mangyadi, je peux vous le dire, c’est le fait que j’avais un concurrent d’un certain parti politique, qui malheureusement, alors qu’il espérait obtenir des voix, il n’en a pas eu. Et sur place, il a senti dans mon fief électoral, le combat. Alors qu’il se vantait avoir l’argent et vouloir faire circuler l’argent, la conscience de la population que nous avons sensibilisée n’a pas permis à ce monsieur de faire circuler l’argent. C’est la population elle-même qui ne voulait plus sentir les motos qui étaient là pour faire circuler l’argent. J’ai des photos de ce monsieur d’un certain parti et c’est celui qui se serait plaint avec ses alliés, ils se sont mis à m’attaquer », a souligné ce sénateur.

Aimé Patience Mangyadi justifie son élection à Kasonga Lunda par  ses différentes réalisations jamais connues dans ce coin du pays. 

« Je vais vous dire que le territoire de Kasongo Lunda, avant mon élection, était enclavé, il n’existait qu’une seule petite route qui permettait aux petits véhicules d’atteindre la cité de Kasongo Lunda. Quand j’ai été élu, j’ai , à mes fonds propres, sans compter sur le concours de l’État congolais, cherché à désenclaver d’abord la cité de notre territoire. Donc, je disais qu’à fonds propres, j’ai ouvert le premier axe routier, j’ai engagé 44 cantonniers qui sont là, à qui j’ai donné du travail, ce qui a poussé le gouvernement congolais à y construire le pont qui était défectueux sur la rivière Lufu, j’ai ouvert à mes fonds la route Kingete – Kasongo Lunda, l’unique route qui permet aujourd’hui aux grands véhicules d’arriver dans la cité de Kasongo Lunda. Aujourd’hui, que ça soit les matériels pour le projet de 145 territoires, que ça soit les matériels pour l’électrification que le chef de l’État a envoyés pour éclairer la cité Kasongo Lunda, que ça soit mes compatriotes politiciens, c’est par cette route qu’ils vont à Kasongo Lunda déposer les matériels qui arrivent pour construire dans la cité de Kasongo Lunda. Je suis premier élu à pouvoir construire un bâtiment d’intérêt public, j’ai construit le marché central moderne de Kasongo Lunda qui est un bijou qu’on comparait à d’autres marchés qu’il y’a ici dans la ville province de Kinshasa », a-t-il soutenu.

Le candidat député Aimé Patience Mangyadi, coordonnateur de la campagne électorale du chef de l’État à Kasongo Lunda, territoire qui a voté pour le numéro 20 à 83%, dit mériter aussi reconnaissance. Il persiste et signe que la population de Kasongo Lunda , qui l’a surnommé Moïse, a voté pour lui en âme et conscience. 

« Je crois que la CENI, qui a toujours eu de bons juristes, si aujourd’hui ils se sont trompés d’adresse, je crois qu’il n’y a pas mauvaise chose que de revenir à la raison et prendre la décision qui est la mieux, de rétablir celui qui a été élu surtout dans le territoire de Kasongo Lunda. Les procès verbaux faisant foi, je suis sorti le premier du territoire de Kasongo Lunda », a-t-il fini.

La Rédaction 

Articles similaires

Kasaï-Central : les journalistes interdits de la couverture de l’Examen d’État à Luiza, une...

Les journalistes ont été empêchés d'accéder aux centres d'examen de l'Exetat session ordinaire à Luiza, dans la province éducationnelle du Kasaï-Central 2. L'inspecteur principal provincial a refusé l'accès aux professionnels de l'information, violant ainsi le code d'éthique et de déontologie journalistique en vigueur en RDC.

Firmin Mvonde appelé à poursuivre les auteurs des pratiques déviantes à caractère sexuel et...

Le ministre de la justice et garde des sceaux, Constant Mutamba vient d'instruire, ce samedi 15 juin, le Procureur Général près la Cour de cassation d'engager des poursuites contre les personnes qui font l'apologie de l'homosexualité en RD-Congo.

Ituri : plusieurs enfants, abandonnés innocemment par leurs parents à Mambasa !

Plusieurs enfants sont ces derniers temps délaissés par leurs parents dans la rue et souvent ramassés par des personnes de bonne volonté et éléments des forces l'ordre dans la cité de Mambasa chef-lieu du territoire portant le même nom, dans la province de l'Ituri.