Kinshasa : en sit-in devant le bureau de la CENI, les agents temporaires et les techniciens des centres de vote exigent leur paie convenue !

Partager

Ils étaient une bonne dizaine hier, mercredi 3 janvier 2024, à affluer le seuil de la porte d’entrée du quartier général de la commission électorale nationale indépendante. Ce sont les agents temporaires et les techniciens des bureaux de vote qui, après le travail accompli, réclament auprès des autorités de la centrale électorale, leur paie comme prévu.

Déjà au départ, la commission électorale nationale indépendante s’est plainte, bien avant les élections du 20 décembre 2023, de l’insuffisance du financement pour un bon déroulement des opérations de vote sur toute l’étendue de la République. Cet argent que le Gouvernement était tenu de payer était destiné à la paie des agents de la CENI, au transport même des matériels de vote,…
Ce, même si, elle ( CENI) avouait avoir reçu plus d’un milliard de dollars américains.

Patrice Lumumba

Articles similaires

À travers l’ONGD “ACTION PLUS” : Maguy Dorcas Nzumba Muteba plaide pour des femmes...

La journée du 23 juin consacrée aux veuves a été l’occasion pour Maguy Dorcas Nzumba Muteba, présidente de l'ONGD “ACTION PLUS”, qui est une structure qui a pour mission de s’occuper des femmes veuves, a accepté de consacrer le reste de sa vie à la protection de cette catégorie des femmes à savoir, les femmes veuves, d’évoquer le sort de celles-ci après avoir leurs maris. Des témoignages de certaines d’entre elles dépassent tout entendement.

Projet ‘’ MetroKin ‘’ : Daniel Bumba déjà à l’œuvre pour la réalisation !

Après l'officialisation de sa prise de pouvoir par le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi, le premier citoyen de la ville de Kinshasa Daniel Bumba, s'est mit au travail afin de la réalisation du projet de train urbain “ Metrokin “ afin d'améliorer le déplacement des habitants de la capitale congolais.

Telecom : après la grogne des clients, M-Pesa décide enfin de réduire de 50%...

Il aura peut-être suffit ce tollé général de la population, particulièrement des fidèles de Vodacom-RDC sur les réseaux sociaux face à ses retranchements exorbitants des frais d'envoi et de retrait M-PESA pour que ça change.