RDC : l’opposition exige l’annulation et la réorganisation des élections générales !

Partager

Autour d’un bloc, cinq grandes figures de l’opposition congolaise ont exprimé, ce mercredi 20 Décembre, leur souhait de recommencer les élections après avoir constaté beaucoup d’irrégularités dans les bureaux de vote dont l’opération. Il s’agit notamment, a constaté le bloc, le retard remarquable avec lequel a débuté les opérations dans certains centres, ainsi que l’annonce par la commission électorale nationale indépendante de la poursuite de vote pour la journée du jeudi 21 Décembre.

En effet, même si cette mesure concerne simplement les centres qui n’ont pas ouverts, cette frange de l’opposition n’est pas d’accord à cette prorogation.

Les opposants qualifient ce processus électoral de  » chaotique  » et lancent un appel à la population Congolaise, la SADC, à l’union africaine et à la communauté internationale à s’impliquer pour bloquer ce qu’ils considèrent d’une « fraude électorale « .

Ces opposants haussent le ton sur le fait que la dérogation pour le scrutin est tolérable seulement pour les heures d’ouvertures et de fermeture et le fait de repousser le scrutin d’un jour de plus est  » inconstitutionnel « . Ils évoquent par ailleurs l’article 64 de la constitution pour faire respecter l’ordre constitutionnel.

Ils exigent également la composition d’une nouvelle équipe de la CENI “pour organiser les élections, libres, transparentes, inclusives et apaisées”.

Lionel Kibuluku

Articles similaires

RDC/Désignation d’un porte-parole unique de l’opposition : Katumbi et Muzito font bloc !

Moïse Katumbi et Adolphe Muzito, deux leaders de l’opposition congolaise, s'accordent dans leurs langages en vue de la désignation d’un porte-parole de l'opposition. Les deux politiciens envisagent de former dans un futur proche un bloc à eux seuls pour le compte de l’opposition afin de faire respecter la loi. 

RDC : le gouvernement Suminwa  prévoit un budget quinquennal de 18 milliards USD pour...

Douze jours après son dévoilement, le gouvernement Judith Suminwa vient d'être investi officiellement. C'était au cours d’une plénière inaugurale de ce mardi 11 juin 2024 par les élus nationaux. 

Kasaï central – Exetat : avec ses 30 millions des francs, le député national...

Kasaï central - Exetat : avec ses 30 millions des francs, le député national Aldos Tshitoko supporte les frais de participation de 300 élèves à Dibaya