Kinshasa : ces cinq précieux conseils de Patrick Onoya aux récipiendaires de l’ULK pour passer de l’académique au professionnel !

Partager

Choisi comme modèle intellectuel congolais, Patrick Onoya, chercheur, lobbyiste et stratège en investissement, a eu l’honneur de lancer sur le marché de l’emploi, samedi dernier, les récipiendaires de l’université Libre de Kinshasa (ULK).

C’était au terme d’une cérémonie de collation des grades académiques et de remise des diplômes aux finalistes, organisée dans la salle de conférences du ministère des affaires étrangères à Kinshasa-Gombe.

Dans son intervention , Patrick Onoya a proposé cinq principes fondamentaux en guise de conseil, pour passer de l’académique au professionnel, ainsi afin de se démarquer dans la société.
Il s’agit de : Garder leurs stylos en main; ne pas avoir des sots métiers; être résilients; rester regroupés et surtout, être remplis d’humilité lorsqu’on affronte le milieu de l’emploi.

Bien avant, il a d’emblée reconnu expressément l’honneur et la considération des étudiants et des autorités académiques de cette alma mater, qui l’ont choisi comme modèle scientifique.

« Pour moi, c’est avant tout un honneur et une responsabilité à chaque fois d’être sélectionné par les étudiants pour être cet intellectuel qui va leur donner le mot de sortie. Pour aujourd’hui, nous avons partagé sur les cinq principes pour passer de l’académique au professionnel. Nous les avons incités à s’en approprier », a-t-il déclaré.

En plus, Onoya a invité les récipiendaires à réfléchir sur la définition réelle de l’intellectuel. À son avis, un intellectuel est cette personne appelée à trouver des solutions aux problèmes de la société dans laquelle l’on vit.

« Lorsqu’on voit la société congolaise, c’est le problème d’alimentation qui est le problème de base. Dans le projet de société du candidat numéro 20, il y a un deuxième volet dans lequel il veut encourager le développement de l’agriculture et nous avons avec un programme particulier pour les jeunes donc, nous avons invité les jeunes à participer à la résolution des problèmes du pays », a-t-il ajouté.

Fatshi 20, pour une jeunesse congolaise entreprenante

Dans son élan, le lobbyiste n’a pas oublié de rappeler à ses interlocuteurs, de faire un choix judicieux ce 20 décembre en votant pour le candidat numéro 20, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour la pérennisation l’élan de la valorisation de la jeunesse entreprenante, déclenché par le Chef de l’État dans son premier quinquennat.

Fidel Songo

Articles similaires

Telecom : après la grogne des clients, M-Pesa décide enfin de réduire de 50%...

Il aura peut-être suffit ce tollé général de la population, particulièrement des fidèles de Vodacom-RDC sur les réseaux sociaux face à ses retranchements exorbitants des frais d'envoi et de retrait M-PESA pour que ça change.

Insolite à Mwene-Ditu : un homme d’environs 40 ans se donne la mort par...

Un homme âgé de 40 ans révolus s'est suicidé jeudi 16 mai 2024 dans la ville ferroviaire de Mwene-Ditu, dans la commune de Bondoyi au quartier Mbanvu.

Poursuite judiciaire contre Ambongo : le CALCC dénonce «le musellement» du Cardinal face «l’extinction...

Dans un communiqué de presse datant du mercredi 01 mai à Kinshasa, le Conseil de l'Apostolat des Laïcs Catholiques du Congo (CALCC) s'insurge contre la démarche de la justice congolaise contre le Cardinal Fridolin Ambongo.